Muséum d'Histoire naturelle

Nom du musée

Dénomination officielle du musée

muséum d'Histoire naturelle

Autres noms

Cabinet d'Histoire Naturelle

Adresse

Adresse

5, place Bardineau

Adresse complementaire

Hôtel de Lisleferme

Code postal

33000

Ville

Bordeaux

Département

Gironde

Région

Nouvelle-Aquitaine

Contact

Téléphone

05 56 48 26 37 - 05 56 48 29 86

Contact générique du musée

museum@mairie-bordeaux.fr

Appellation/Protection

Appellation musée de France

Musée de France, au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Collection

Thématiques principales

Sciences de la nature

Historique

Le muséum d'Histoire naturelle de Bordeaux figure parmi les premières collections publiques créées au lendemain de la Révolution française, à partir de cabinets privés d'histoire naturelle, notamment celui du Pr. François de Paule Latapie, disciple de Montesquieu, remis à la Ville de Bordeaux dès 1791, puis celui du riche armateur Bernard Journu-Auber, en 1804, dont la collection réunissait des spécimens provenant de toutes les parties du monde. Le cabinet d'Histoire naturelle prend place, avec la bibliothèque, la galerie de tableaux, le musée des antiques et l'école de dessin, dans l'ancien hôtel de l'Académie, près de l'église Notre-Dame, l'ensemble constituant "Le Musée" inauguré en 1811. Les collections s'enrichissant considérablement, le Cabinet (qui va prendre le nom de muséum d'Histoire naturelle) est transféré, en 1862, dans le bâtiment qu'il occupe aujourd'hui au Jardin public. En 2019, après d'importants travaux de rénovation et d'extension, le Muséum de Bordeaux - sciences et nature, a rouvert ses portes au public. Le chantier a permis de réorganiser des espaces historiques et de créer un agrandissement en sous-sol, offrant 500 m² supplémentaires pour les expositions temporaires. Le défi fut de conjuguer les exigences liées à la conservation des collections, la mise aux normes d’accessibilité, l’optimisation des qualités environnementales du bâtiment et le confort des publics.

Atouts majeurs

En s’appuyant sur ses collections patrimoniales, le Muséum de Bordeaux propose une nouvelle approche de la médiation dans une démarche de transmission par l’émerveillement. Zoologie : grands spécimens naturalisés. Espèces rares, en voie de disparition ou disparues. Faune quaternaire de la grotte ornée de Pair-non-Pair. Collections régionales de rapaces, oiseaux d'eau et poissons. Collections d'oiseaux-mouche. Collection générale de tortues.

Thèmes des collections (détail)

Sciences de la nature : Entomologie, Herpétologie, Ichtyologie, Malacologie, Mammalogie, Minéralogie, Ornithologie, Paléontologie, Ostéologie actuelle

Intérêt architectural

Hôtel particulier édifié par Richard François Bonfin, architecte de la Ville, pour Nicolas de Lisleferme (1737-1821), avocat au parlement de Bordeaux, jurisconsulte, poète et amis des arts, dont le nom est resté au bâtiment. C'est le 6 mars 1778 que les jurats réunis en conseil, doivent délibérer sur la demande de deux des plus puissants notables de la ville : Jean Valleton de Boissière et son gendre Nicolas de Lisleferme, demande d'autorisation "de faire bâtir une ou plusieurs maisons suivant la décoration dont ils ont produit le plan, entre la salle appelée Bardineau et le Jardin public", alors Jardin royal, conçu et réalisé par Tourny entre 1743 et 1756. L'hôtel fut achevé, semble-t-il, en 1781 et décoré aussitôt. Les boiseries du salon ovale, représentant les quatre saisons sont attribuées au sculpteur Cabirol. L'édifice avait été conçu comme un hôtel double pour le beau-père et le gendre, de part et d'autre de l'escalier central. Celui-ci est aujourd'hui déplacé côté sud. L'hôtel Calvet, siège des Sociétés savantes, faisant le pendant à l'hôtel de Lisleferme, fut édifié plus tard, en 1851, réalisant le complément côté sud de l'arrondi de la place Bardineau, entre le Jardin public et la rue Duplessy. La rénovation des années 2010 a été réalisée par le groupement Basalt Architecture, Die Werft Muséographie, Oteis et Impédance. Elle met en valeur les éléments significatifs de l’édifice tout en introduisant des technologies innovantes, permettant à la fois l’immersion et les interactions.

Protection bâtiment

Protégé au titre des Monuments historiques : https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/PA00083198?base=%22merimee%22&listResPage=13&qb=%5B%7B%22field%22%3A%5B%22ACTU.keyword%22%5D%2C%22operator%22%3A%22%2A%22%2C%22value%22%3A%22mus%C3%A9e%22%2C%22combinator%22%3A%22AND%22%2C%22index%22%3A0%7D%5D&resPage=13&last_view=%22list%22&idQuery=%22fbd55e-3b8c-a643-3676-c266b1673adf%22