Musée des Arts Asiatiques Guimet

Nom du musée

Dénomination officielle du musée

musée des Arts Asiatiques Guimet

Autres noms

Musée Guimet

Adresse

Adresse

6, place d'Iéna

Code postal

75116

Ville

Paris

Département

Paris

Région

Ile-de-France

Contact

Téléphone

01 56 52 53 00

Appellation/Protection

Appellation musée de France

Musée de France, au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Collection

Thématiques principales

Archéologie, Arts décoratifs, Beaux-arts, Ethnologie, Asie

Historique

Le musée Guimet est né du grand projet d’un industriel lyonnais, Émile Guimet (1836-1918), de créer un musée des religions de l’Égypte, de l’antiquité classique et des pays d’Asie. Des voyages en Égypte, en Grèce, puis un tour du monde en 1876, avec des étapes au Japon, en Chine et en Inde lui permirent de réunir d’importantes collections qu’il présenta à Lyon à partir de 1879. Il devait par la suite transférer ses collections dans un musée qu’il fit construire à Paris et qui fut inauguré en 1889. En 1927, le musée Guimet est rattaché à la Direction des musées de France et accueille d’importantes collections rapportées par les grandes expéditions en Asie centrale et en Chine, comme celles de Paul Pelliot ou d’Édouard Chavannes. Il reçoit aussi à partir de 1927 les oeuvres originales du musée Indochinois du Trocadéro. Tout au long des années 1920 et des années 1930 arrivent également des riches dépôts de la Délégation Archéologique Française en Afghanistan. Le directeur du musée de l’époque, Joseph Hackin, qui dirige aussi les fouilles d’Afghanistan, réalise de grands travaux au musée, dont la couverture de la cour centrale pour y présenter à partir de 1938 une partie des collections khmères. Le musée Guimet devient alors célèbre pour la richesse de ses collections dans le domaine du monde indianisé. À partir de 1945 dans le cadre d’une vaste réorganisation des collections nationales, le musée Guimet envoie au Louvre ses pièces égyptiennes et reçoit en retour l’ensemble des oeuvres du département des arts asiatiques du Louvre. Dès lors l’institution de la place d’Iéna devient l’un des tout premiers musées d’arts de l’Asie dans le monde. De généreux donateurs dont on retrouve le nom dans le hall d’entrée s’associent à la politique d’enrichissement du musée qui bénéficie aussi des fonds d’acquisition des musées de France.

Atouts majeurs

Œuvres d'art provenant de tous les pays bouddhiques dans l'orbe culturelle du continent indien et de l'empire chinois. Importante collection d'art khmer. Le musée dispose d'une bibliothèque publique de 110.000 volumes et d'une photothèque de 350.000 clichés.

Thèmes des collections (détail)

Antiquités étrangères (Extrême-Orient), Art religieux (Bouddhiste et Hindouïste), Beaux-Arts : Dessin, Estampe et Affiche, Peinture, Sculpture, Civilisations extra-européennes : Asiatiques, Collections militaires : Armes, Autres collections : Archives sonores, Fonds ancien d imprimés, Manuscrits, incunables, Moulages, Numismatique, Ouvrages de bibliophilie, Sigillographie, Musique : Instruments, Souvenirs de compositeurs et interprètes

Artistes phares

Monde chinois : Shen Zhou (1427 - 1509). Bada Shanren (1625 - 1705). Shitao (1641 - 1717, Gao Qipei (1672 - 1734). Monde japonais : Toshûsai Sharaku(actif 1794 - 1795) - Utamaro Kitagawa (1753 - 1806), Hokusai Katsushika (1760 - 1849), Hiroshige Andô (1797 - 1858)

Personnages phares

Emile Guimet. Charles Varat. Paul Pelliot. Victor Segalen. Joseph Hackin.

Intérêt architectural

Le bâtiment est une reproduction identique à celui qu'Emile Guimet avait fait construire par l'architecte néo-classique Jules Chatron, en 1879, à Lyon. Une imposante tour d'angle fait à la fois office de vestibule et de bibliothèque, et livre l'accès aux différentes salles du musée. Le style néo-grec du bâtiment est en harmonie avec la vocation du musée pleinement inscrit dans la tradition des musées-temples du XIXe siècle, choisi par E. Guimet. Le 23 novembre 1889, l'inauguration du musée coïncide avec la quatrième Exposition Universelle. A partir de 1996, les architectes, Henri et Bruno Gaudin, et l’équipe de conservation, ont donné la priorité à la lumière du jour et la création de perspectives ouvertes dans les 5 500 m2 de galeries permanentes. Avec cette grande campagne de travaux, le musée Guimet a connu la plus complète restructuration de ses espaces intérieurs depuis l’époque de sa fondation

Protection bâtiment

Protégé au titre des Monuments historiques : https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/PA00086705?base=%5B%22Patrimoine%20architectural%20%28M%C3%A9rim%C3%A9e%29%22%5D&mainSearch=%22Guimet%22&last_view=%22mosaic%22&idQuery=%225e1f3-e0d-fd1e-31a7-07da1c658bfe%22

Protection espace

Site inscrit (cinquième arrondissement de Paris). Site patrimonial remarquable.