Musée Carnavalet – histoire de Paris

Nom du musée

Dénomination officielle du musée

musée Carnavalet – histoire de Paris

Nom usuel

Musée Carnavalet - Histoire de Paris

Adresse

Adresse

23, rue de Sévigné

Adresse complementaire

Hôtel Carnavalet

Code postal

75003

Ville

Paris

Département

Paris

Région

Ile-de-France

Contact

Téléphone

01 44 59 58 58

Appellation/Protection

Appellation musée de France

Musée de France, au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Collection

Thématiques principales

Archéologie, Arts décoratifs, Art moderne et contemporain, Beaux-arts, Histoire, Photographie

Historique

Situé au cœur du Marais, l’un des quartiers de la capitale où le patrimoine architectural est particulièrement préservé, le musée Carnavalet – Histoire de Paris est le plus ancien musée de la Ville de Paris.
Sur proposition du préfet Haussmann, à l’époque des Grands Travaux de Paris (1853-1870), l’hôtel est acheté par la Ville de Paris en 1866, pour en faire le Musée historique de la capitale. L’extension du musée est immédiatement décidée avec des galeries en enfilade de deux étages. Les façades sur jardin intègrent des éléments de bâtiments parisiens démolis : l’arc de Nazareth datant du XVIe siècle, le pavillon des Drapiers du XVIIe et le pavillon de Choiseul du XVIIIe siècles. Plusieurs sculptures quittent également leur lieu d’origine pour rejoindre le musée, telles que la statue du roi Louis XIV par Antoine Coysevox ou le relief d’Henri IV par Lemaire (auparavant installés à l’Hôtel de Ville), et aussi la statue de la Victoire par Louis-Simon Boizot (venant de la place du Châtelet)… À l’intérieur, le parcours de visite intègre des plafonds peints et des panneaux sculptés, et aussi de nombreux décors de boiseries provenant d’intérieurs parisiens.
Le musée ouvre au public le 25 février 1880. Depuis 1880, l’extension du musée a été importante, avec la construction de nouveaux bâtiments et l’annexion de l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau en 1989. Aujourd’hui, l’architecture du musée offre une histoire de plus de 450 ans qui se déploie sur deux hôtels particuliers. Depuis plus de 150 ans, ses collections sans cesse enrichies retracent l’histoire de Paris, de la préhistoire à nos jours.

Atouts majeurs

Dans le parcours de visite, plusieurs espaces ont été créés :
- deux salles d’introduction pour présenter Paris, ses symboles, ses données-clés et l’histoire de la création du musée et de ses donateurs.
- en sous-sol, de nouvelles salles voient le jour pour exposer les collections allant du mésolithique (9.600-6.000 avant notre ère) jusqu’au milieu du XVIe siècle.
Pour améliorer l’accueil de toutes et tous, un café-restaurant donnant sur les jardins est aménagé.
La capacité d’accueil des espaces d’ateliers pour les groupes scolaires et adultes est multipliée par quatre par rapport à l’existant.
L’accessibilité à tous, et notamment aux personnes en situation de handicap, est l’un des objectifs principaux du projet de rénovation. Des circulations adaptées avec ascenseurs et rampes ont été installées. Une démarche d’accessibilité universelle est développée dans l’ensemble du parcours permanent, avec l’élaboration de dispositifs de médiation attractifs et ludiques favorisant la mixité des publics.
Dans une seconde étape un centre de ressources historiques, numériques et documentaires verra le jour. Il valorisera l’exploration et la fabrique collaborative autour de l’histoire, de l’archéologie et de la mémoire de Paris. Cet espace va permettre de donner plus largement accès aux 580.000 œuvres issues des collections de plusieurs départements : arts graphiques (dessins, estampes, affiches), photographies, objets d’histoire et de mémoire, cabinet de numismatique, fonds d’archives patrimoniales ainsi que les dossiers d’œuvres des collections du musée.

Thèmes des collections (détail)

Arts décoratifs : Mobilier, objets d'Art, Beaux-Arts : Dessin, Estampe et Affiche, Peinture, Sculpture, Autres collections : Numismatique, Histoire : Période historique, Histoire religieuse

Intérêt architectural

Au 23 rue de Sévigné, l’hôtel des Ligneris (dit Carnavalet) est, avec la cour carrée du Louvre, l’un des rares témoins de l’architecture de l’époque Renaissance à Paris. Construit au milieu du XVIe siècle (1548-1560) pour Jacques des Ligneris, président au parlement de Paris, il s’agit de l’un des hôtels particuliers du Marais les plus anciens de Paris. L’hôtel est vendu en 1578 à Françoise de la Baume, épouse du chevalier Kernevenoy, surnommé « Monsieur de Carnavalet ». Ce nom déformé s’est imposé. À partir de 1660, le célèbre architecte François Mansart surélève le porche de l’hôtel sur l’actuelle rue de Sévigné et crée deux nouvelles ailes. L’écrivaine Madame de Sévigné s’y installe en 1677 jusqu’en 1694.
Au 29 rue de Sévigné, l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau est construit entre 1688 et 1690, sur les plans de Pierre Bullet (1639-1716), architecte du Roi et de la Ville, pour le compte de Michel Le Peletier de Souzy (1640-1725). Son Orangerie est remarquable. Les bâtiments ont été annexés au musée en 1989. C’est alors que la bijouterie Fouquet par Alphonse Mucha, le salon du café de Paris par Henri Sauvage et la salle de bal de l’hôtel Wendel par José-Maria Sert ont été installés.
En octobre 2016, le musée a fermé au public pour engager un grand chantier de rénovation, mené par l’architecte en chef des Monuments historiques François Chatillon. Le site présente un intérêt patrimonial majeur qui a justifié sa protection au titre des Monuments historiques depuis 1846 et du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais depuis 1965.
C’est dans un cadre historique exceptionnel, devenu accessible à tous, que le musée Carnavalet – Histoire de Paris ouvre aujourd’hui. L'agence Chatillon Architectes, associée à Snøhetta et à l’Agence NC (Nathalie Crinière), a mené durant 4 ans (2017 - 12021) d'importants travaux de restauration dans le musée et renouvelé l’expérience de visite, afin d’en faire lieu un incontournable du paysage culturel. La rénovation du musée a consisté notamment à restaurer ses façades, ses baies, ses cours et certains parquets, à redéfinir le parcours de visite et à l’adapter au XXIe siècle avec mise aux normes, création de circulations verticales et de nouveaux espaces. L’ensemble de ces travaux a permis de magnifier le monument et de redécouvrir son architecture tout en apportant un souffle nouveau avec ces grands escaliers qui font entrer le musée dans la modernité.

Protection bâtiment

Classement au titre des Monuments historiques.

Protection espace

Dans un site patrimonial remarquable ; dans un site classé ; dans un site inscrit.

Musée Carnavalet – histoire de Paris