Musée de la Grande Chartreuse

Nom du musée

Dénomination officielle du musée

musée de la Grande Chartreuse

Adresse

Adresse complementaire

Église Saint-Hugues

Code postal

38380

Ville

Saint-Pierre-de-Chartreuse

Département

Isère

Région

Auvergne-Rhône-Alpes

Contact

Téléphone

04 76 88 65 01

Contact générique du musée

info@musee-grande-chartreuse.fr

Appellation/Protection

Appellation musée de France

Musée de France, au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Collection

Historique

Depuis 1957, le Musée de la Grande Chartreuse a pour mission de témoigner de la vie des chartreux. En effet s’ils sont retirés au fond du vallon pour y trouver solitude et silence nécessaires à leur contemplation, ils ne peuvent ouvrir le monastère au public. C’est la raison d’être du musée organisé dans l’ancienne maison des frères, véritable petit monastère jusqu’au XVIIe siècle. Pour subvenir aux besoins de l'Ordre, les Chartreux ont été tour à tour, éleveurs, imprimeurs, enlumineurs, maîtres de forge, herboristes, pharmaciens, et enfin depuis le XVIIe siècle, distillateurs et liquoristes. Le Musée retrace l'histoire du mystère de la fameuse liqueur de Chartreuse, mais pour les amateurs, il est conseillé de se rendre également sur le site de production de la liqueur à Voiron (à 30 km).

Atouts majeurs

Le monastère ne se visite pas. Le musée a donc pour objet, en dix-huit salles et grâce à une muséographie moderne composée de montages audiovisuels et de maquettes, de permettre de découvrir l’histoire et le développement de l’ordre fondé par saint Bruno en 1084, d'expliciter le mode de vie des religieux dans leur choix d’une vocation à la solitude et de faire connaître l’activité des Chartreux dans le monde aujourd'hui. Deux pièces sont consacrées à la vie de saint Bruno premier chartreux et de sa rencontre avec l'évêque de Grenoble, saint Hugues. Un espace protégé dans un ancien oratoire, au cœur du musée, permet de prendre un temps de silence, s'interroger, méditer, se recueillir, prier et goûter à l'âme du lieu. Depuis la Correrie, il est possible de monter à pied jusqu’au monastère (prévoir 1 heure aller retour), situé au fond d’un vallon, labellisé Forêt d’Exception en 2015.

Année de création du musée

1957

Intérêt architectural

Ensemble de bâtiments monastiques édifiés du XIIe au XVIIIe siècles, qui abritaient autrefois les moines convers, à deux kilomètres du célèbre monastère, maison-mère de l’Ordre, où vivent toujours une trentaine de moines. Le Musée est au centre de la Correrie, « maison basse» du monastère, autrefois sous la responsabilité d’un père chargé entre autre du courrier, le père procureur. Au XIIe siècle, cet ancien petit monastère reçut les pères malades, d’où son organisation autour d’un véritable cloître et d’anciennes cellules.