Musée Quesnel-Morinière

Nom du musée

Dénomination officielle du musée

Musée Quesnel-Morinière

Nom usuel

Musée de Coutances

Ancien nom

Musée Municipal

Adresse

Adresse

2 rue Quesnel-Morinière

Code postal

50200

Ville

Coutances

Département

Manche

Région

Normandie

Contact

Téléphone

02 33 07 07 88

Contact générique du musée

Musee-de-coutances@wanadoo.fr

Appellation/Protection

Appellation musée de France

Musée de France, au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Collection

Thématiques principales

Archéologie, Beaux-Arts, Ethnologie

Historique

En 1823, Jean-Jacques Quesnel, époux de Marie-Charlotte Christy de la Morinière, acquiert l’hôtel et son parc. Il lègue l’ensemble à la ville de Coutances en 1852, à charge pour la commune d’aménager un jardin agréable et utile à la santé du peuple. Le "Musée de tableaux, statues et objets d’art" est créé par délibération du conseil municipal en date du 24 août 1868, à l’initiative de Basile Quesnel, directeur de l’école de dessin, peintre et lithographe coutançais, mais n’ouvre au public qu’en 1874. Les premiers dons sont accordés par la Société Archéologique de Coutances. Les collections se constituent et s’enrichissent progressivement au hasard des dons, legs, achats et dépôts de l’Etat. En 1886, Léon Quesnel, fils de Basile, établit le premier catalogue. Lors des bombardements de 1944, certaines collections sont endommagées, voire décimées (armes, numismatique). Depuis les années 1970, achats, dons et legs se sont succédés permettant de compléter les collections existantes ou de créer de nouvelles sections.

Atouts majeurs

Peintures du XVIIe au XXe siècles ; Collection de céramiques normandes des XVIIIe et XIXe siècles : Le docteur Stephen-Chauvet (1855-1950) compte parmi les premiers et les plus célèbres collectionneurs de céramiques normandes. En 1969, Madame Jacqueline-Louis Gallouin-Chauvet, sa fille, fait don au musée de Coutances de la plus grande partie de cette collection, complétée par un legs en 1984. L’ensemble, consacré essentiellement aux trois grandes centres potiers du Cotentin (Néhou, Sauxemesnil et Vindefontaine), comporte également des pièces provenant de Ger, de Noron et du Pré d’Auge. Les poteries d’usage courant, concernant ce qui touche à l’alimentation mais aussi à l’hygiène et aux loisirs, sont autant de témoignages sur la vie quotidienne dans la campagne normande au XIXe siècle. Plus spectaculaires, les pièces décorées, les fontaines et les ornements de toiture gardent un caractère de rusticité qui n’altère en rien leur saveur artistique. Avec quelques pièces exceptionnelles, la collection de céramiques normandes du docteur Stephen-Chauvet constitue un des centres d’intérêt majeurs du musée de Coutances ; Mobilier normand : armoire coutançaise d’époque Louis XIV, pétrin, vaisselier et meuble de sacristie du XVIe siècle ; quelques pièces de costumes coutançais : coiffe, jupe de droguet, costume manchois traditionnel (1850) ; Souvenirs sur Jean Lhermitte, le "Capitaine bravoure" (né à Coutances en 1766, nommé Capitaine de Vaisseau en 1793 puis Contre-Amiral et Baron de l’Empire en 1807) et le prince Lebrun (archi-trésorier de l’Empire, auteur d’une traduction de la Jérusalem délivrée du Tasse, natif de Saint-Sauveur Lendelin)

Thèmes des collections (détail)

Archéologie : Produits de fouilles locales (chaussure en cuir du Moyen-Age), Beaux-Arts : Dessin, Estampe et Affiche, Peinture, Sculpture, Arts et Traditions populaires : Céramique

Artistes phares

Paul De Vos, Simon Vouet, Joseph Vernet, Sébastien Bourdon, Johannes Leemans, Barthélemy Biscaino, Philippe Peter Roos dit Rosa di Tivoli, Hyacinthe Rigaud, Robert Bichue (1705-1789), Charles Quinart, Jean-Victor Bertin, Louis-Etienne Watelet, Louis-Paul Sauvaige, Paul-Alfred Colin, Charles-Julien de la Rochenoire, Jules Rigo, Cormon, Armand Point, Victor Segoffin, François Mayer, Robert Lefèvre, Auguste Canzi, Prosper Galerne, Paul Liot, Noël Blaizot, Jean-Baptiste (1803-1866), Basile (1813-1897), Victor (1821-1888), Léon (1846-1892) et Théonie-Jouanna Quesnel, François Enault, Ernest Hulin, René Jouenne, Jean Thézeloup, Henri Pacquet, Adolphe Willette, Charles Léandre, Charles Picart Le Doux, Albert Ayme, Chaminade, Jean Berthier, Bertrand-Moulin, Philippe Boutibonnes, Friedrich Brustch, Jacques Chesnel, Henri Maccheroni, Yo Marchand, Gustave Singier, Erik Varin et Gérard Venturelli, Gilbert Dupuis, Marie-Geneviève Havel, Yves Picquet, Charles Gauthier

Personnages phares

Le prince Lebrun, l'amiral Lhermitte

Intérêt architectural

Le musée Quesnel-Morinière occupe un ancien hôtel particulier du XVIIe siècle, en granit du pays, agrandi d’une orangerie au XIXe siècle

Protection bâtiment

Inscription à l'Inventaire supplémentaire des MH (certains éléments : boiseries et dorures)

Protection espace

Abords d'un monument historique

Musée Quesnel-Morinière