Musée de la Chartreuse

Nom du musée

Dénomination officielle du musée

Musée de la Chartreuse

Nom usuel

Musée de la Chartreuse

Adresse

Adresse

130 rue des Chartreux

Code postal

59500

Ville

Douai

Département

Nord

Région

Hauts-de-France

Contact

Téléphone

03 27 71 38 80

Contact générique du musée

Musee@ville-douai.fr

Appellation/Protection

Appellation musée de France

Musée de France, au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Collection

Thématiques principales

Archéologie, Arts décoratifs, Beaux-arts, Ethnologie, Photographie

Historique

En 1792 est créé le premier fonds du musée, à partir des oeuvres saisies dans les églises et les monastères. Celles-ci ont été entreposées dans l'église des Dominicains et inventoriées par le peintre local Charles-André Caullet. En 1802, un musée est créé rue Fortier et ouvre partiellement au public, conjointement avec la bibliothèque municipale, dans un ancien collège de Jésuites. Ses collections s'étoffent au cours du 19e siècle dans les sections suivantes : Beaux-Arts, Arts décoratifs, Musique, Ethnographie européenne et extra-européenne, Histoire Naturelle, Archéologie, Histoire locale. Les collections de Beaux-Arts et d'Arts Décoratifs s'enrichissent et se diversifient ainsi : le sculpteur Théophile Bra donne en 1852 son fonds d'atelier, comprenant statues, esquisses et dessins, le docteur Escallier lègue en 1857 un ensemble de 176 tableaux flamands et hollandais, Foucques de Wagnonville fait don de sa collection réunie en Italie, Jean-Baptiste Fortier laisse une somme d'argent qui permet d'acheter des oeuvres de Véronèse, Rubens ou Courbet. A ces dons et legs s'ajoutent des acquisitions de choix, primées dans les salons des Amis des arts de Douai, des achats effectués dans des ventes et des dépôts de l'Etat. Le musée fut durement touché par les deux guerres mondiales : en 1918, ses collections sont largement pillées par l'armée allemande battant en retraite; en août 1944, les bâtiments et les collections des sections d'ethnographie et d'histoire naturelle furent détruites au cours d'un bombardement. Ces évènements historiques expliquent ainsi la disparition de plusieurs dizaines de milliers de pièces des collections du musée de Douai. Après la seconde guerre mondiale, ce qui reste des collections est entreposé dans l'ancien couvent des Chartreux, progressivement transformé en musée classé, qui ouvre au public en 1958 sous le nom de "Musée de la Chartreuse".

Atouts majeurs

Le rez-de-chaussée présente des oeuvres de peintres primitifs espagnols, italiens, flamands et hollandais. Les chefs-d'oeuvre du style gothique tardif sont présentés dans le réfectoire. La chapelle des Chartreux présente, dans la vaste nef, un parcours à travers la sculpture du XIXe siècle. De l'esthétique néo-classique et romantique au réalisme de la fin du siècle, la collection retrace l'évolution de la sculpture de cette époque. Cinq chapelles latérales sont consacrées aux objets d'art dans une présentation chronologique du Moyen-Age au 19e siècle : orfèvrerie et émaux limousins, albâtres anglais, bronzes de la Renaissance, verrerie et faïence fine et argenterie de Douai. Au premier étage, une importante collection de peintures flamandes et néerlandaises des 17e et 18e siècles est suivie par l'exposition de chefs-d'oeuvre de la peinture française des 18e et 19e siècles (intéressante collection de peintures impressionnistes, en particulier). La visite s'achève par le petit cloître, où se trouve une Cabane aux miroirs conçue par Daniel Buren, et la salle capitulaire où sont organisées des expositions temporaires.

Thèmes des collections (détail)

Arts décoratifs : Céramique, Mobilier, Orfèvrerie, Verrerie, Beaux-Arts : Dessin, Estampe et Affiche, Peinture, Sculpture, Photographie

Personnages phares

Jean Bellegambe, Jan van Scorel, Vasari, Véronèse, les frères Carrache, le Cavalier d'Arpin, Rubens, Jan Lievens, Le Brun, Boucher, Greuze, Chardin, Corot, Jules Breton, Pissarro, Sisley, Renoir, Bonnard, Maurice Denis, Henri Edmond-Cross, Delacroix, Chassériau, Courbet, Henri Martin...

Intérêt architectural

Ancien hôtel particulier des 16e et 17e siècles, transformé en couvent de Chartreux au 17e siècle, présence d'une chapelle remarquable.

Protection bâtiment

Classement au titre des Monuments Historiques

Protection espace

Dans un site patrimonial remarquable (ex AVAP, ZPPAUP)

Musée de la Chartreuse