Musée diocésain d'art sacré

Nom du musée

Dénomination officielle du musée

musée diocésain d'art sacré

Autres noms

Musée diocésain d'art sacré de Cambrai

Adresse

Adresse

S'adresser à l'archevêché - Service diocésain de la conservation du Patrimoine

Adresse complementaire

11, rue du Grand Séminaire, Cambrai Cedex

Code postal

59403

Ville

Cambrai

Département

Nord

Région

Hauts-de-France

Contact

Téléphone

03 27 81 34 96

Contact générique du musée

diocesedecambrai@nordnet.fr

Musée ouvert (Oui/Non)

Non

Appellation/Protection

Appellation musée de France

Musée de France, au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Collection

Catégorie de musée

Musée d'art sacré

Thématiques principales

Archéologie, Art moderne et contemporain, Beaux-arts, Histoire

Historique

Aucun historique précis sur le musée d’art sacré n’existe. En octobre 1938, Monseigneur Émile Deschrever, président de la Commission diocésaine d’Histoire et d’Art Sacré, annonce l’ouverture prochaine d’un musée diocésain, sans préciser le lieu d’exposition. Sans doute se produit-elle juste après la déclaration de guerre. Entre 1939 et 1945, les œuvres du musée diocésain semblent avoir été déposées au musée des beaux-arts de Cambrai pour assurer leur protection. Il est probable que certaines d’entre elles ont été évacuées dans des musées de Bretagne ou du centre de la France. En 1946, le titre d’archiviste et de conservateur diocésain est donné à l’Abbé Cyrille Thelliez, secrétaire de ladite commission ; ce qui signifie que le musée a été ré-ouvert après la guerre. D’ailleurs, sur son registre d’inventaire, l’abbé Thelliez note : "Musée diocésain de Cambrai 1946 fondé par Monseigneur Chollet archevêque". Le musée est alors installé dans l’ancienne salle du tribunal révolutionnaire de l’ancien collège des Jésuites. Pour le soutenir dans son action, une association, la Société des Amis de l’Art Sacré, se constitue en novembre 19567. Son but : "recueillir et conserver les meubles, statues, médailles, documents et objets à caractère d’art sacré". Le 18 mai 1958, est inauguré le musée provincial d’art religieux dans l’ancienne église des Jésuites. Monsieur Marchand, président des Amis de l’Art Sacré, précise dans son discours d’inauguration qu'il s’agit de l’ouverture du premier musée d’art religieux en France. Sa mission principale est clairement définie : sauver des objets d’art et du culte en déshérence. En 1970, à la mort de l’abbé Thelliez, le Père Félicien Machelart, alors archiviste diocésain, prend en charge le musée. Il assure un inventaire des œuvres, propose des ouvertures au public deux fois par semaine en printemps-été et organise même des expositions temporaires, notamment au sujet des représentations de Notre-Dame de Grâce de Cambrai (juillet-août 1971) et des églises du canton de Marcoing avant 1917. Faute de moyens, le musée est fermé au public en 1975. Les collections sont déménagées par le chancelier, le Père André Ringeval. Certains objets arrivent dans les locaux de l’archevêché tandis que d’autres partent dans les réserves du musée des beaux-arts ou restent dans la chapelle des jésuites.

Protection bâtiment

Protégé au titre des Monuments historiques : https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/PA00107411?base=%5B%22Patrimoine%20architectural%20%28M%C3%A9rim%C3%A9e%29%22%5D&ou=%5B%22Cambrai%22%5D&last_view=%22mosaic%22&idQuery=%222b8613-3071-710-676a-e5e3642f56ad%22