Les Abattoirs, musée d'art moderne et contemporain

Nom du musée

Dénomination officielle du musée

les Abattoirs, musée d'art moderne et contemporain

Adresse

Adresse

76 allée Charles de Fitte

Code postal

31300

Ville

Toulouse

Département

Haute-Garonne

Région

Occitanie

Contact

Téléphone

05 62 48 58 00

Contact générique du musée

lesabattoirs@lesabattoirs.org

Appellation/Protection

Appellation musée de France

Musée de France, au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Collection

Thématiques principales

Art moderne et contemporain

Historique

1991 : création dans le cadre d'un projet de structure muséale, d'une association Etat, Ville, Région et d'un syndicat mixte. 1992 : Nomination de Jack Ligot comme chef de projet. Protocole d'accord entre l'Etat, la Ville de Toulouse et la Région Midi-Pyrénées pour la création d'un Espace d'art contemporain sur le site des Abattoirs. 1995 : nomination d'Alain Mousseigne au poste de directeur des Abattoirs. 1996 : obtention du permis de construire. 1997-2000 : chantier et achèvement des travaux. Les collections du musée sont composées par : - le dépôt des collections d'art moderne des musées de Toulouse (musée d'art moderne, musée des Augustins, artothèque) ; - le dépôt du Fonds régional d'art contemporain de Midi-Pyrénées (FRAC) ; - le dépôt d'une partie de la collection Cordier (50 œuvres) du musée national d'Art moderne.

Atouts majeurs

Artistes actifs pendant les années cinquante et notamment les nombreux courants artistiques nés de la Seconde Guerre mondiale, en Europe (France,Italie et Espagne) ainsi qu'au Japon et aux Etats-Unis : Expressionnisme abstrait, Abstraction lyrique, Gestuels, Tachisme, Art brut, Cobra, Arte povera, Figuration libre, Transavantgarde.

Thèmes des collections (détail)

Art moderne et contemporain, Beaux-Arts : Dessin, Estampe et Affiche, Peinture, Sculpture

Artistes phares

Sam Francis, Soulages, Tapiès, Fontana, Burri, Mario Merz, Pistoletto, dubuffet, Appel, Saura.Gutaï.

Intérêt architectural

En 1823, la ville de Toulouse décide de regrouper ses différents abattoirs sur un site unique. C’est l’architecte Urbain Vitry (1802 - 1863) qui est chargé, en 1825, du projet d’architecture du bâtiment. La monumentalité, la simplicité du langage néoclassique, le rationalisme du plan, la symétrie, les rapports géométriques et la terminaison en hémicycle confèrent à ce bâtiment un haut niveau d’abstraction, supérieur à celui d’un édifice utilitaire classique. Le projet de réhabilitation par les architectes Antoine Stinco et Rémi Papillault remporte le concours international en 1995. "Afin de s’inscrire dans la composition du bâtiment, toute nouvelle transformation nous paraît devoir restituer les volumes originaux de Vitry en rétablissant "à l’identique" la pavillon latéral manquant. Le changement d’image des abattoirs en musée ne pouvait pas, pour nous, porter sur le pavillon latéral ; au contraire, une écriture contemporaine à cet endroit ne pourrait que distraire des enjeux essentiels à cette mutation. Nous pensons que cette transformation doit s’appuyer sur une intervention par touches et exploiter, dans une relecture contemporaine, les qualités d’équilibre et de symétrie de l’ensemble. Par exemple, l’utilisation de grandes plaques de verre en double peau sur la fenêtre thermale de la grande nef constitue un des points de modification de l’image, sans altération de la forme de l’édifice. Pour le musée, nous avons cherché à donner au parcours du visiteur un déroulement qui va dans le sens de la composition de Vitry. L’espace d’accueil occupe les trois premières travées de la halle en s’ouvrant d’un côté sur la librairie du musée et de l’autre, en balcon, sur l’escalier palatial qui mène au hall de la salle de conférences et s’ouvre sur un haut volume qui va du sous-sol à la toiture. Cet espace d’accueil est surbaissé par la création d’un premier étage et, ce n’est qu’une fois passée la billetterie, que le visiteur découvre l’espace majeur de la grande hall dans toute son amplitude. Les traitements de plafond et de lumière de l’accueil préparent à cette découverte"

Protection bâtiment

Protégé au titre des Monuments historiques : https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/PA00094674?base=%5B%22Patrimoine%20architectural%20%28M%C3%A9rim%C3%A9e%29%22%5D&mainSearch=%22Abattoirs%22&ou=%5B%22Toulouse%22%5D&last_view=%22mosaic%22&idQuery=%22885bd3-e88c-64db-4241-d24fc78370f%22

Protection espace

Site patrimonial remarquable.