Musée des beaux-arts et d'archéologie

Nom du musée

Dénomination officielle du musée

Musée des beaux-arts et d'archéologie

Nom usuel

Musée des Beaux-Arts

Adresse

Adresse

85 rue des Arènes

Adresse complementaire

Pavillon des Officiers

Code postal

39100

Ville

Dole

Département

Jura

Région

Bourgogne-Franche-Comté

Contact

Téléphone

03 84 79 25 85

Contact générique du musée

Accueil-musee@dole.org

Site web

Appellation/Protection

Appellation musée de France

Musée de France, au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Collection

Thématiques principales

Archéologie, Art moderne et contemporain, Beaux-arts

Historique

Fondé en 1821, le musée est installé depuis 1980 dans le Pavillon des officiers, édifice d’architecture comtoise du XVIIIe siècle. Ses collections font dialoguer archéologie, art ancien et art contemporain. Le musée est classé dans les 50 meilleurs musées de France par le Journal des Arts. Le parcours à travers les collections permanentes du musée se déploie sur trois étages, permettant de traverser les époques de façon chronologique et thématique. Au sous-sol, la collection d’archéologie est consacrée aux découvertes archéologiques du Jura, du Néolithique à l'époque mérovingienne. Le fonds d’art ancien, présenté au premier étage, révèle la prospérité de Dole, capitale de la Comté jusqu'en 1678 : art bourguignon et comtois du Moyen Age au XVIIIe siècle, peinture française des XVIIe/XVIIIe siècles (Vouet, Allegrain, Coypel), écoles italienne et nordique, auxquels s'ajoute une collection XIXe siècle faisant la part belle à l’école de Barbizon et aux maîtres comtois (Courbet, Pointelin, Adler, Brun). En échos, réponses ou ruptures, des oeuvres de la collection d’art contemporain impulsent des inflexions dans le fil de l’histoire et jouent avec la chronologie, pour défendre une approche résolument non conformiste de l’histoire de l’art. Au troisième étage, la collection d’art contemporain est constituée autour du Nouveau Réalisme (César, Arman, Hains, Spoerri, etc.) et de la Figuration critique des années 60 (Monory, Télémaque, Erró, Rancillac, Fromanger, Klasen, Aillaud, Cueco, Schlosser, etc.). Elle continue à se développer aujourd'hui, entre art contemporain historique et jeune création, autour de deux grands axes : figuration, image et récit, art et politique, formes contemporaines du paysage.

Atouts majeurs

Archéologie, statuaire médiévale et Renaissance comtoise, art français du XVIIe siècle, art franc-comtois du XIXe siècle, art contemporain, Figuration narrative

Thèmes des collections (détail)

Antiquités étrangères : Egyptiennes, Archéologie nationale : Préhistoire, Gallo-romain, Médiéval, Art moderne et contemporain, Beaux-Arts : Dessin, Peinture, Sculpture

Artistes phares

Maître de Saint-Gilles, Simon Vouet, Pierre Mignard, P. Van Boucle, Giordano, Assereto, Coypel, van der Meulen, Martin des Batailles et Martin des Gobelins, Attiret, Rosset, Pointelin, Courbet, Fromanger, Rancillac, Erro, César, R. Hains, G. Deschamps, Arman, Daniel Spoerri

Personnages phares

Simon Vouet, Jean-Denis Attiret, Pieter van Boucle, Gustave Courbet, Auguste Pointelin, Erró, Bernard Rancillac, Gérard Fromanger, Philippe Cognée, César

Intérêt architectural

Bâtiment militaire du XVIIIe siècle, dit le Pavillon des officiers, typique de l'architecture comtoise.

Protection bâtiment

Classement au titre des Monuments Historiques (pour la façade principale (3 février 1975) ; Inscription à l'Inventaire supplémentaire des MH (24 octobre 1929)

Protection espace

Dans un site classé

Musée des beaux-arts et d'archéologie