Musée des Beaux-Arts

Nom du musée

Dénomination officielle du musée

Musée des Beaux-Arts

Ancien nom

Palais des Archevêques

Adresse

Adresse

18 place François Sicard

Code postal

37000

Ville

Tours

Département

Indre-et-Loire

Région

Centre-Val de Loire

Contact

Téléphone

02 47 05 68 73

Contact générique du musée

Musee-beauxarts@ville-tours.fr

Collection

Thématiques principales

Archéologie, Arts décoratifs, Art moderne et contemporain, Beaux-arts

Historique

L’ancien palais des Archevêques de Tours, aujourd’hui musée des Beaux-Arts, figure parmi les sites majeurs du Val de Loire. Cet ensemble architectural est constitué d’édifices qui se sont succédé de l’Antiquité jusqu’au XVIIIe s. : rempart et tour gallo-romains (IVe s.), vestiges de l’église Saint Gervais – Saint Protais (IVe-XIIe s.), salles des États généraux (XIIe-XVIIIe s.), ancien palais du XVIIe s. A la veille de la Révolution, la cour d’entrée est close par un hémicycle précédé d’une porte monumentale formant un arc de triomphe, tandis que l’ancienne Salle des États généraux est transformée en chapelle avec colonnade à l’antique. Le fonds le plus ancien des collections est constitué d’oeuvres saisies en 1794 dans les églises et les couvents de Tours et des environs, en particulier dans les abbayes de Marmoutier, La Riche et Bourgueil, ainsi que dans les châteaux de Chanteloup et de Richelieu. Créé officiellement en 1801, le musée bénéficie de l’envoi par le Muséum Central, futur musée du Louvre, de trente tableaux dont une importante série de morceaux de réception à l’Académie royale de peinture et de sculpture.

Atouts majeurs

Dès 1803, le musée reçoit l’Ex-voto de Rubens et les deux panneaux d’Andrea Mantegna, chefs-d’oeuvre de la Renaissance italienne. Dépôts de l’État, legs et dons enrichissent le musée tout au long du XIXe et XXe s. d’oeuvres de Champaigne, Corneille, Coypel, Nattier, Perronneau, Rembrandt, auxquelles s’ajoute en 1963 le legs du peintre et collectionneur Octave Linet constituant ainsi l’une des plus grandes collections de Primitifs italiens de France. Le XIXe siècle est illustré par l’école néo-classique, le romantisme, l’orientalisme, le réalisme (Suvée, Taillasson, Belly, Delacroix, Bastien-Lepage, Gervex, Cazin, Rodin…). L’impressionnisme, le postimpressionnisme et le symbolisme sont présents par des oeuvres de Monet, Degas…Le XXe siècle regroupe actuellement Asse, Bozzolini, Briggs, Buraglio, Calder, Davidson, Debré, Degottex, Di Rosa, Ernst, Hantaï, Matégot, Monory, Morellet,Poliakoff...

Thèmes des collections (détail)

Antiquités etrangères : Grecques et romaines, Archeologie nationale : Gallo-romain, Art moderne et contemporain, Arts décoratifs : Céramique, Mobilier, Orfèvrerie, Textiles, Beaux-Arts : Dessin, Estampe et Affiche, Peinture, Sculpture, Autres collections : Archives papier, Fonds ancien d’imprimés, Photographie, Moulages, Numismatique, Ouvrages de bibliophilie, Plans, Musique : Instruments

Artistes phares

Mantegna, Rubens, Rembrandt, Champaigne, Boucher, Boulogne, Degas, Delacroix, Degas, Monet, Calder.Debré.

Intérêt architectural

Palais des Archevêques, présentant des éléments de la ville antique, une partie romane et un corps de bâtiments des 17e et 18e siècle.

Protection bâtiment

Classement au titre des Monuments Historiques (12 juin 1926 et 10 juin 1983)

Protection espace

Dans un site patrimonial remarquable ; Dans un site classé

Musée des Beaux-Arts