Musée des Beaux-Arts

Nom du musée

Dénomination officielle du musée

Musée des Beaux-Arts

Nom usuel

Musée des Beaux-arts

Adresse

Adresse

6 boulevard Perpreuil - 19 rue Poterne

Adresse complementaire

Porte Marie de Bourgogne

Code postal

21200

Ville

Beaune

Département

Côte-d'Or

Région

Bourgogne-Franche-Comté

Contact

Téléphone

03 80 24 98 70

Contact générique du musée

Musees@mairie-beaune.fr

Collection

Thématiques principales

Archéologie, Beaux-arts

Historique

Installé Porte Marie de Bourgogne depuis 2002, le musée des Beaux-arts de Beaune est un musée municipal, labellisé «Musée de France». Au fil des ans, différents parcours muséographiques ont été mis en place et ont permis l’alternance entre expositions temporaires et collections permanentes. En 2017, le musée vit une avancée majeure de son histoire avec la création d’une nouvelle entrée qui permet d’améliorer l’accueil des visiteurs. Fondé en 1850, « un musée et cabinet d’histoire naturelle » voit le jour grâce à un premier noyau d’objets d’art et archéologiques constitué par Jules Pautet, conservateur de la bibliothèque municipale¹ et passionné par le patrimoine beaunois. En 1853, le musée installé dans l’aile nord de l’hôtel de ville, ancien couvent des Ursulines, ouvre au public. Charles Aubertin, historien et président de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Beaune en est le premier conservateur². Le musée déménage en 1871 dans l’ancienne chapelle du couvent, dans l’aile sud, où il demeure plus de 130 ans. La même année, le peintre Hippolyte Michaud est nommé conservateur et Antoine Changarnier lui succédera en 1890. Une commission est mise en place pour gérer la vie du musée : achats, restaurations, questions liées à la sécurité des collections… Les membres qui composent cette assemblée est constituée d’artistes et d’érudits, dont Paul Bouchard, maire de Beaune, Charles Cloutier, Antonin Bourgeois, Arthur Montoy, Félix Ziem, Alexandre Sandier et Emile Goussery, qui deviendra ensuite conservateur. Dès 1939, les oeuvres du musée sont expédiées à Châteauneuf-en-Auxois pour être mises à l’abri. A la fin de la guerre, le conservateur René André³ s’attache à reprendre l’inventaire des collections et l’inscription normalisée dans un registre?, à réaménager les salles et à projeter des expositions. L’inauguration du nouvel aménagement au rez-de-chaussée a lieu en 1946 avec la création de trois sections : beaux-arts, archéologie, histoire de la ville. La présentation est complétée en 1955 avec l’installation du musée Etienne-Jules Marey au premier étage. En 2002, la décision est prise de transférer l’institution dans le site appelé Porte Marie de Bourgogne où il se trouve toujours. Ce bâtiment a été racheté à la maison de vins Calvet par la municipalité en 1996 afin d’y installer diverses infrastructures culturelles, associatives et touristiques. Ce déménagement offre des locaux - salles d’exposition et réserves - modernes, conformes aux normes de conservation et de présentation de collections muséales. En 2017, la création d’une nouvelle entrée ouvrant sur l’atrium du bâtiment permet également une importante restructuration avec l’agrandissement des espaces d’exposition et de médiation. Au cours de son histoire, le musée a accueilli des expositions temporaires d’envergure nationale et de grandes manifestations : Bruges à Beaune, Marie, l’héritage de Bourgogne, 2000-2001 ; Drôles de trames, Tapisseries médiévales et contemporaines, 2002-2003 ; Trésors des cathédrales d’Europe, Liège à Beaune, 2005-2006 ; Félix Ziem, Voyages, impressions et paradoxes, 2011-2012 ; Noël Dorville, Artiste en République, 2015 ; Mosaïques, Les Climats du vignoble de Bourgogne, Des paysages, des arômes et des hommes, 2016 ; Michel Tourlière, Rétrospective, 2017 ; Hier, Aujourd’hui, Demain : Histoire d’une ville, 2018

Atouts majeurs

Comme la plupart des musées français fondés au XIXe siècle, le musée des Beaux-arts de Beaune abrite des collections pluridisciplinaires : peintures, sculptures, vestiges archéologiques, curiosités de la vie quotidienne, objets historiques et scientifiques. Certaines pièces sont des témoins précieux de l’histoire de Beaune et de ses personnalités les plus notoires. En effet, les collections mettent en lumière le travail de peintres originaires de Bourgogne qui se sont illustrés tout au long du XIXe siècle. L’inventaire du musée s’ouvre en 1811 avec la commande par la ville du portrait du célèbre beaunois Gaspard Monge, mathématicien, homme d’Etat et fondateur de l’Ecole Polytechnique, à l’artiste Jean Naigeon (1757-1832). Artistes majeurs des collections : Félix Ziem (1821-1911), Hippolyte Michaud (1823-1886), Charles Maldant (1836-1915), Félix-Jules Naigeon (1855-1904), Jean-Jean Cornu (1819-1876), Charles Ronot (1820-1895), Edouard-Jérôme Paupion (1854-1912),Ernest-Lucien Bonnotte (1873-1954), Girolamo Troppa (1636-1710), Jean-François de Troy (1679-1752), Pierre-Paul Prud’hon (1758-1823), Antoine Watteau (1684-1721), Auguste Préault (1809-1879), Jules Richomme (1818-1903), Paul Day (1967-). Les écoles flamandes et hollandaises sont richement représentées au musée.De nombreux dons et dépôts d’objets archéologiques sont également faits par la Société d’Histoire d’Archéologie de Beaune entre 1850 et 1944.

Thèmes des collections (détail)

Antiquités étrangères : Grecques et romaines, Archéologie nationale : Préhistoire, Protohistoire, Médiéval, Moderne, Architecture et urbanisme (plans), Art moderne et contemporain, Arts décoratifs : Céramique, Mobilier, Beaux-Arts : Estampe et Affiche, Peinture, Civilisations extra-européennes : Asiatiques, Islamiques, Océaniennes, Collections militaires : Armes, Artillerie, Uniformes, Armures, Archives papier, Fonds ancien d imprimés, Image animée, Photographie, Moulages, Ouvrages de bibliophilie, Plans, Sciences de la nature : Botanique, Entomologie, Géologie, Invertébrés, Ichtyologie, Malacologie, Mammalogie, Minéralogie, Ornithologie, Paléontologie, Sciences et techniques : Aéronautique, Sciences médicales

Artistes phares

Félix Ziem. Hippolyte Michaud. Jean Naigeon. Auguste Préault. Nadar, Muybridge au Musée Marey.

Intérêt architectural

Installé Porte Marie de Bourgogne, ancienne maison de vin Calvet.

Protection espace

Aux abords d'un monument historique ; Dans un site patrimonial remarquable

Musée des Beaux-Arts