La Falaise d'Etretat, après l'orage

N°Inventaire

MNR 561

Domaine

Peinture

Auteur / exécutant / collecteur

COURBET Gustave

Précisions auteur

Ornans, le 10 juin 1819 ; La Tour de Peilz (Suisse), le 31 décembre 1877

Ecole

Ecole française

Titre

La Falaise d'Etretat, après l'orage

Ancien titre

Falaise à Étretat

Millénaire

1870

Siècle

19e siècle

Technique

Toile ; peinture à l'huile

Dimensions

H. 1,33 ; La. 1,62 m.

Description

Revers matelassé avec ouate.

Inscriptions

Signé et daté en bas à gauche : "70. Gustave Courbet"

Genèse

Lors de sa visite à Étretat en Normandie, pendant l'été 1869, Courbet fut séduit par le site qui lui inspira une séries de paysages (Fernier 1978, II, n° 713-727).

Historique

Le tableau fait partie de la collection Carlin ; il est présenté à la vente C[arlin], à Paris, à l'hôtel Drouot, le 29 avril 1872, sous le numéro de lot 2, et adjugé 13 000 F à M. de Candamo ; la vente de la collection Candamo, a lieu à Paris, à la galerie Charpentier, les 14 et 15 décembre 1933 ; le tableau est présenté sous le numléro de lot 9 (repr. pl. I du catalogue de vente) et il est adjugé 45 100 F à « M. Schoeller pour Chris. Ziezernis » (sic) (1). André Schoeller, expert à Paris, en est le propriétaire en 1938 (selon le catalogue de l' exposition de 1938 et les archives de la Biennale de Venise) puis il le vend 350 000 F au Folkwang Museum d'Essen en juin 1941 (2). Mais en octobre 1945, André Schoeller, mis en accusation dans le cadre de l'action du « Comité de confiscation des profits illicites » pour transactions avec l'occupant, et pour répondre aux reproches de ne pas avoir mis ce tableau dans sa comptabilité, donne un historique différent. Selon lui, le tableau a été acquis à la vente de la collection Candamo en 1933 par « M. Zieseniss, sujet américain habitant Paris », ce que confirme le procès-verbal de la vente (3). M. Zieseniss le fit « rentoiler et restaurer » et le laissa en dépôt chez André Schoeller. Toujours selon ce dernier, « peu de temps avant sa mort, en 1938, je crois il [Zieseniss] le céda à M. Marc Wolfson, israélite, représentant en produits pharmaceutiques et qui faisait également du courtage en tableaux ». M. Marc Wolfson, peu de temps après l'arrivée des Allemands [...] l'apporta en garde à André Schoeller puis lui demanda de le vendre ; Schoeller explique avoir été un « intermédiaire bénévole » de cette vente au musée d'Essen, c'est pourquoi il n'a pas gardé de trace comptable du passage du tableau dans sa galerie (4). Un an plus tard, « deux jours avant son arrestation, le 15 juillet 1942, M. Wolfson » [mort en déportation] remit en garde à André Schoeller une somme d'argent, de titres, de bijoux et des tableaux (5). Cette remise d'une somme d'argent en numéraire et en titres est attestée car, en juin 1945, Georges Davidoff, le beau-frère de Marc Wolfson, fut convoqué par Schoeller pour « assister à l'ouverture du coffre afin de [lui] permettre de faire opérer l'échange des billets appartenant à [ses] parents ». Mais le témoignage sur le fait que le tableau n'aurait pas appartenu à Schoeller, pourrait être révisé, car dans le « lot » d'oeuvres qui lui aurait été remis par un « israélite », ami de Wolfson, le marchand cite une aquarelle de Barye, « Tigre » (6) qui, lors de la vente de la collection Haviland, Paris, galerie Georges Petit, les 2 et 3 juin 1932, sous le numéro de lot 7, aurait été acquise par André Schoeller. Le tableau est transféré après la guerre au Central Collecting Point de Wiesbaden/Marburg (7) puis il est rapatrié vers la France par le premier convoi en provenance de Düsseldorf le 4 mars 1948 (numéro 310) ; il est retenu lors de la quatrième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique le 21 décembre 1949 (8) ; le tableau est attribué au musée du Louvre (département des Peintures) par l'Office des Biens et Intérêts privés en 1950 (9), puis confié à la garde du musée d'Orsay en 1986.

Commentaire

Champ Catégorie renseigné en 2016. Voir aussi le catalogue des oeuvres sur le site : https://www.musee-orsay.fr

Catégorie

Oeuvre dont l'historique est incomplet entre 1933 et 1945, en l'état des recherches actuelles.

Localisation

Paris ; musée d'Orsay

Etablissement affectataire

Paris ; musée d'Orsay

Exposition

1870, Paris, Salon, n° 672. 1882, Paris, Ecole des Beaux-Arts, « Exposition des oeuvres de Gustave Courbet »(Cat. : n° 107, « appartient à M. de Candamo »). 1937, New-York, galerie Seligman, « De Courbet à Seurat », (Cat. : n°1). 1938, Venise, XXIème biennale, « France », salle 11 (Cat. : p. 87, n° 12, « appartient à M. Schoeller,Paris »). 1955, Paris, Musée du Petit Palais, « Gustave Courbet », (Cat. : n° 72, pl. 56). 1959-1960, Philadelphie, Museum of Art ; Boston, Museum of Fine Arts, « Gustave Courbet 1819-1877 », (Cat. : n° 69, repr.) 1962, Berne, Kunstmuseum, « Gustave Courbet », (Cat. : n° 58). 1977-1978, Paris, Grand Palais, « Gustave Courbet », (Cat. : n° 113). 1978, Londres, Royal Academy of Arts, « Gustave Courbet », (Cat. : n° 108 a, repr.) 1988, Brooklyn, The Brooklyn museum, « Courbet reconsidered », (Cat. : n° 77, repr.) 1999-2000, Paris, musée d'Orsay, « Aux couleurs de la mer », (Cat. : n° 10, repr.)

Bibliographie

FERNIER, Robert, « La Vie et l'oeuvre de Gustave Courbet. Catalogue raisonné », Lausanne-Paris, 1978, II, n° 745, repr. COMPIN, Isabelle ; ROQUEBERT, Anne, « Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre et du musée d'Orsay, Ecole française », Paris, RMN, 1986, tome III, p. 165, repr. COURTHION, Pierre, « Tout l'oeuvre peint de Courbet », Paris, 1987, n° 694, repr. pl. XXXIX. COMPIN, Isabelle ; LACAMBRE, Geneviève ; ROQUEBERT, Anne, « Catalogue sommaire des peintures du musée d'Orsay », Paris, RMN, 1990, tome I, p. 130, repr. LESNE, Claude ; ROQUEBERT, Anne, « Catalogue des peintures MNR », Paris, RMN, 2004, p. 311-312, repr.

Notes

(1)Archives de Paris D42E3 172, étude de maitre Ader : Minute du P.V. de la vacation du 14 décembre 1933. (2)MEAE/209SUP118 19, 209SUP389 P24/6 et 209SUP824 ; et NARA OMGUS RG 260 box 464 1145 : Facture. (3)Archives de Paris D42E3 172, étude de maîtreAder : Minute du P.V. de la vente ; Christian-Otto Zieseniss décède en 1938. (4)Archives de Paris PEROTIN/3314/71/1/3 dossier 32 : Schoeller. (5)Archives de Paris PEROTIN/3314/71/1/3 dossier 104 : Ader. (6)Plusieurs aquarelles ou dessins intitulés « Tigre » ou « Tigre se roulant » (qui pourrait correspondre au REC 41 ?) sont présentés lors de cette vente et la minute de procès-verbal (Archives de Paris D42E3 169) cite divers noms d'acheteurs ; l'information de la « Gazette de l'hôtel Drouot » du 11 janvier 1932 (n° 67, p. 2) est à préciser. (7)www.bildindex.de/document/obj00032424?medium=fm190841. (8)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération. (9)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Arrêté du ministère de l'Education nationale du 16 mai 1951.

Représentation

Paysage (bord de mer, falaise, Etretat, barque)

Date de la dernière mise à jour

2020-04-07

Droits de copie photo

© Musée d'Orsay-dist. RMN Grand Palais/Patrice Schmidt.

1/12
mnr/MNR00561/MNR561-copyright_Musee_d_Orsay_distribution_RMN-Grand_Palais_Patrice_Schmidt.jpg