Usine sucrière Darboussier

Désignation

Dénomination de l'édifice

Sucrerie

Titre courant

Usine sucrière Darboussier

Localisation

Localisation

Guadeloupe ; Guadeloupe (971) ; Pointe-à-Pitre ; 11 rue Raspail

Adresse de l'édifice

Raspail (rue) 11

Références cadastrales

AP 175

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1869

Description historique

L'usine centrale a été créée en 1869 sur le site de l'ancienne habitation-sucrerie de Jean D'Arboussier, et fonctionne jusqu'en 1980. De cette friche industrielle, après un démontage quasi total, reste essentiellement le grand bâtiment administratif. Un noyau central, en brique et structure métallique, est entouré d'une galerie périphérique en béton, dans une composition très symétrique. Des lames horizontales en béton armé ceinturent le bâtiment sur ses deux niveaux, jouant un rôle décoratif, protecteur et homogénéisateur de l'ensemble des façades. Le garde-corps périphérique est composé de deux tubes ronds. La façade avant présente des arrondis de galerie, un frontispice circulaire qui permet de masquer la forme de la toiture.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

2006/04/20 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le bâtiment administratif de l'usine, ancien siège de la SIAPAP (cad. AP 175) : inscription par arrêté du 20 avril 2006

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2006

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection