POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Eglise Saint-Charles-Borromée

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Saint-Charles-Borromée

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Seine-Saint-Denis (93) ; Le Blanc-Mesnil ; 107 avenue Normandie-Niémen

Adresse de l'édifice

Normandie-Niémen (avenue) 107

Références cadastrales

2021 AZ 85

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ere moitié 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1930 ; 1932

Auteur de l'édifice

Description historique

Eglise construite entre 1932 et 1933 sur des plans de Gabriel Simon, commandée par le diocèse de Versailles en mémoire de son ancien évêque Charles Gibier, décédé en 1931, et remplacé par Benjamin Octave Rolland-Gosselin. Charles Gibier s'est beaucoup investi pour combler les besoins de son diocèse en matière religieuse et sociale, et a initié plus de cinquante chantiers, dont deux églises au Blanc-Mesnil. Cette troisième église prend ainsi le vocable de Saint-Charles-Borromée, son saint patron, par ailleurs célèbre pour sa charité vis-à-vis des pestiférés. La construction de l'église et d'un presbytère, détruit pendant la Seconde Guerre mondiale et reconstruit ensuite, est financée par une souscription, et s'accompagne de l'érection d'une nouvelle paroisse en 1934.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton ; brique roses de Sannois (Val d'Oise)

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Un plan en crois latine avec une nef à vaisseau unique

Typologie du couvrement

Arc brisés en béton brut bouchardés supportant une chapente

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Deux tourelles d'escalier qui flanque le mur-clocher

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église suit un plan en crois latine avec une nef à vaisseau unique, permettant une vue très dégagée en direction du chœur. La structure est en béton, les façades en briques, la couverture en ardoise. La façade principale possède une dédicace à Monseigneur Gibier, et un appareil décoratif en brique recherché. Les vitraux en béton translucide sont l'œuvre de Pierre Dindeleux, Olivier Flornoy a réalisé une peinture marouflée dans le chœur, et Anne-Marie Roux-Colas a conçu quatre sculptures pour l'église qui semblent être des unicums, particulièrement celle de Notre-Dame-des-Airs, dans le bras nord du transept. Le tout forme une esthétique épurée où les meilleurs effets sont tirés des moyens les plus économes, pouvant rappeler à certains égards l'église du Raincy. Proche de l'aéroport, dans le quartier du Nouveau-Bourget, l'église accueille une association dédiée à Notre-Dame-des-Airs, protectrice des aviateurs.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2021/10/21 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

L’église Saint-Charles-Borromée, en totalité, comprenant les quatre sculptures d’A.-M. Roux-Colas, et la parcelle sur laquelle elle se trouve, située 107 avenue Normandie-Niémen, sur la parcelle n° 85, figurant au cadastre section AZ tel que délimité par un liseré rouge sur le plan annexé à l’arrêté : inscription par arrêté du 21 octobre 2021

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Référence aux objets conservés

PM93000791 ; PM93000795 ; PM93000796 ; PM93000797 ; PM93000798

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/5