Pont des Arméniers ou des Arméniens

Désignation

Dénomination de l'édifice

Pont

Titre courant

Pont des Arméniers ou des Arméniens

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Vaucluse (84) ; Sorgues

Références cadastrales

Non cadastré

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Rhône (le)

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1925

Description historique

Suite à la demande de construction d'un pont par les habitants de l'île de l'Oiselet en 1922, le projet de l'ingénieur Backes est retenu pour la partie métallique et celui de Bourelly pour les maçonneries. Commencés en 1925, les travaux s'achèvent en 1926. L'ouvrage consiste en une passerelle suspendue semi-rigide à une seule travée de 157, 50 mètres de portée entre le parement des culées. Le tablier, à profil longitudinal parabolique, est supporté par des poutrelles métalliques retenues par trois fils de longerons. La chaussée, en madriers de chêne boulonnés, est revêtue d'un platelage jointif en planches de sapin. Devenu obsolète, le pont est interdit à la circulation et remplacé par une chaussée empierrée.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2001/11/05 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le pont suspendu situé sur le bras du Rhône dit bras des Arméniers en totalité, y compris les rampes d'accès et les massifs d'ancrage des câbles (cad. non cadastré, à la limite des sections AH, EI et ER) : inscription par arrêté du 5 novembre 2001

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2001

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH, label XXe

Typologie du dossier

Dossier de protection