Ancien hôtel Astier de Montfaucon, puis ancien hospice

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel, hospice

Titre courant

Ancien hôtel Astier de Montfaucon, puis ancien hospice

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Vaucluse (84) ; Ménerbes ; place de l'Horloge

Adresse de l'édifice

Horloge (place de l')

Références cadastrales

1829 H 505, 506, 1972 AT 259

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

2e moitié 18e siècle, 19e siècle

Description historique

Au coeur d'un bourg ancien remarquable perché sur un éperon, prolongeant verticalement la falaise sud sur laquelle s'appuyait le mur d'enceinte de la ville, présentant sa façade principale sur la place de l'horloge, l'édifice occupe dans le village de Ménerbes une place déterminante. Il s'agit d'un ancien hôtel particulier, bâti vers 1670 par la famille d'Astier de Montfaucon, qui résidait habituellement à Carpentras. En 1751 il est racheté par l'hôpital des pauvres et fait l'objet de travaux d'aménagement et de réparation, qui ne remettent pas en cause le parti général de son architecture. A partir du milieu du 19e siècle, il accueille également l'école de filles et demeure en fonction jusqu'à la dernière guerre. De plan rectangulaire triple en profondeur, le bâtiment comporte un étage de soubassement conservant dans ses salles voûtées des vestiges des constructions antérieures, un rez-de-chaussée totalement couvert de voûtes d'arêtes, un étage et un comble. Pour partie en moellons enduits pour partie en pierre de taille, la construction est soignée. L'ensemble est complété à l'ouest par une terrasse engazonnée, autrefois jardin clos dominant le paysage. Y subsistent une fontaine adossée à masque sculpté et un puits ouvrant sur une citerne, qui accueille les eaux pluviales du bâtiment récupérées dans des chêneaux de pierre. A l'intérieur le monumental escalier d'honneur à volées droites et balustres carrés, le décor architectural toscan très homogène du rez-de-chaussée, les quatre cheminées anciennes, les vestiges du décor peint de la chambre à alcôve de l'étage sont les éléments les plus intéressants. Un des caractères distinctifs du bâtiment est d'avoir été à l'origine largement ouvert sur l'extérieur. Au sud-est, côté place et cour, où le grand arc de l'entrée n'étant pas fermée, on pénétrait directement dans le porche qui commandait l'escalier. Plus encore au nord-ouest, côté jardin, où la façade s'ajourait d'une galerie de deux travées au rez-de-chaussée et d'une loggia à l'étage, ouvertes par des arcades en anse-de-panier. Le dispositif a été altéré par les remaniements mais il est encore parfaitement lisible. On trouve bien sûr en Provence d'autres exemples d'un tel parti italianisant. Citons par exemple la galerie sur cour de l'hôtel d'Arlatan en Arles. Mais il s'agit le plus souvent d'édifices urbains, pourvus de galeries ayant une fonction réelle de circulation et de distribution. A Ménerbes, on n'est pas vraiment en ville et le contexte est autre : l'hôtel d'Astier a pu jouer plutôt le rôle d'une "campagne" et ce n'est peut-être pas un hasard si ces espaces ouvrent au nord-ouest, à l'abri du soleil et de la chaleur. Etait-ce une résidence estivale ? Cette disposition originale confère un intérêt supplémentaire à un bâtiment également remarquable par la bonne conservation de ses structures, le soin apporté à sa construction, la qualité de certains de ses éléments.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture, décor stuqué, sculpture

État de conservation (normalisé)

Désaffecté, mauvais état

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1998/03/18 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Ancien hôtel, en totalité (bâtiment et jardin) (cad. AT 259) : inscription par arrêté du 18 mars 1998

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Décor intérieur,escalier,cheminée,jardin,campanile,fontaine,puits

Typologie de la zone de protection

Site inscrit ; parc naturel régional

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1998

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/5
façade sur jardin, vue générale
façade sur jardin, vue générale
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, droits réservés
Voir la notice image