Hôtel Saint-Firmin, ancien hôtel Gaudin de Lancier

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Titre courant

Hôtel Saint-Firmin, ancien hôtel Gaudin de Lancier

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Vaucluse (84) ; Gordes ; rue du Four

Adresse de l'édifice

Four (rue du)

Références cadastrales

AB 236 à 239, 250 à 254, 537 à 539

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

Milieu du Moyen Age, 15e siècle, 4e quart 16e siècle, 18e siècle

Description historique

L'hôtel Saint-Firmin de Gordes, sous l'ancien Régime demeure de la famille Gaudin de Lancier qui servait les seigneurs du lieu, n'est que la face immergée d'un "iceberg" qui juxtapose et superpose de multiples éléments, redécouverts, dégagés et remis en valeur depuis une trentaine d'années. Se trouve en effet regroupée dans la propriété actuelle la majeure partie d'un îlot en grande partie ruiné, situé intra muros dans la partie haute du bourg, à l'est de l'église. Il abrite les vestiges de constructions médiévales dont l'implantation a conditionné la structure de la voirie et du bâti jusqu'à nos jours. Des traces de l'enceinte urbaine du 14e siècle sont également repérables. Particulièrement complexe, l'ensemble permet d'évoquer la vie et l'évolution d'un quartier depuis le Moyen Age : habitat, activité économique, réseau des rues, parcellaire. On remarque en particulier l'étage de soubassement d'une demeure médiévale dérasée, dont les salles voûtées en berceau sont imputables aux 12e-13e siècles, un moulin troglodyte doté de deux pressoirs situé dans la partie sud (15e siècle) , un autre grand moulin plus récent au deuxième sous-sol de l'hôtel, et toute une série de salles et d'équipements troglodytes remarquablement taillés, répartis sur plusieurs niveaux (salles, caves, citernes, cuves, rigoles, passages ...). Le tout se dissimule aujourd'hui sous des terrasses, qui rachètent la forte dénivellation. L'hôtel particulier occupe la partie nord-ouest et est accessible par la rue du Four. Il comporte une petite cour, une cage d'escalier ouverte sur celle-ci et deux ailes de taille relativement modeste comprenant rez-de-chaussée et deux étages. Bâti au début du 17e siècle, l'immeuble a subi au fil des ans, au 18e siècle en particulier, un certain nombre d'avatars qui l'ont amputé progressivement de plusieurs parties, à l'ouest comme au sud-est où devait exister une seconde cour fermée. Aujourd'hui les éléments les plus remarquables sont le portail Louis XIII sur la rue, les grandes croisées à bossages ou à ordres superposés du corps principal, et, à un moindre degré, le salon des quatre saisons au rez-de-chaussée. Mais le plus intéressant est l'escalier rampe sur rampe, avec la profusion de ses balustres et le décor à pointes de diamant en stuc de ses plafonds ; malgré une certaine lourdeur et quelques maladresses, on pourrait sans doute le comparer à des exemples plus urbains, montpelliérains ou lyonnais. D'autres éléments, tels que les portes dans l'angle, ont leurs modèles au château de Gordes. Même s'il est hétérogène et très restauré, l'ensemble présente incontestablement un grand intérêt. Le peintre André Lhote écrivait en 1943 qu'il s'agissait de "la plus belle demeure de Gordes".

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Décor stuqué, sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1998/03/04 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Hôtel et ensemble de la propriété Morand, en totalité, avec les constructions, terrasses, niveaux souterrains, aménagements troglodytes, substructions et vestiges archéologiques (cad. AB 236 à 239, 250 à 254, 537 à 539) : inscription par arrêté du 4 mars 1998

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Moulin,pressoir,sous-sol,citerne,rigole d'alimentation,cour,escalier,portail,décor intérieur,terrasse en terre-plein,site archéologique

Typologie de la zone de protection

Site inscrit ; parc naturel régional

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1998

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

Troglodytique ; partie troglodytique ; Provence-Alpes-Côte d'Azur