Villa Port Magaud

Désignation

Dénomination de l'édifice

Villa

Titre courant

Villa Port Magaud

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Var (83) ; La Garde ; 1739 avenue du Commandant Houot

Lieu-dit

Sainte-Marguerite

Adresse de l'édifice

Commandant-Houot (avenue du) 1739

Références cadastrales

2019 AY 141, 142, 343

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Début 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1904

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

A la limite des communes de La Garde et de Toulon, la propriété couvre 4 ha au-dessus de l'anse de Port Magaud. En 1911, au terme de sa carrière de diplomate, Ernest Bourgarel, issu d'une vieille famille toulonnaise, vint se retirer dans la villa qu'il venait d'y faire construire. Il en aurait largement inspiré le projet, finalisé et réalisé par François Roustan. Cet architecte toulonnais, nommé architecte départemental du Var et des monuments historiques en 1884, exerça aussi une activité libérale qu'illustrent de nombreux édifices de l'aire toulonnaise. La villa cache derrière ses façades classiques inspirées de l'architecture des pavillons français du XVIIIe siècle, un programme original : elle est bâtie autour d'une grande citerne collectrice des eaux pluviales, destinées à l'usage domestique et à l'irrigation des restanques cultivées de la propriété. L'alimentation se fait par le toit- terrasse conçu en pente vers quatre collecteurs d'angle. Le trop- plein alimente un grand bassin situé sous la terrasse d'assiette de la maison, d'où il est redistribué par un réseau de rigoles vers des réservoirs échelonnés sur les restanques. L'eau est également collectée par un vide sanitaire sur une profondeur de 2,20 m le long de la façade nord. L'ensemble du dispositif est conservé. Distribuée autour du noyau formé par la citerne et par le hall de volume identique qui la surmonte, la maison comporte à l'étage de soubassement pièces de service, chambres d'enfants et de domestiques, au rez-de-chaussée les réceptions et l'appartement des maîtres de maison. Restée dans la famille d'Ernest Bourgarel, elle conserve ses souvenirs, une importante bibliothèque, les collections de mobilier et d'objets d'art rapportées de ses ambassades notamment en Asie et en Amérique latine.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2019/10/07 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les parties suivantes de la villa Port Magaud : la villa en totalité, le portail d'entrée, les façades et toitures de la maison du gardien, le jardin et son aménagement hydraulique, depuis l'entrée de la propriété jusqu'aux terrasses aménagées dans la pente en contrebas de la villa, telles que délimitées par un trait rouge sur le plan annexé à l'arrêté, sises lieu-dit Sainte-Marguerite, 1739 avenue du Commandant Houot (cad. AY 141, 142, 343) : inscription par arrêté du 7 octobre 2019

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection