Domaine des châteaux d'Astros

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Domaine des châteaux d'Astros

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Var (83) ; Vidauban ; route de Lorgues

Adresse de l'édifice

Lorgues (route de)

Références cadastrales

OA 90 à 92, 94 à 98, 101, 115, 121, 138 à 142, 144, 145 à 174, 178, 179, 184, 190 à 199, 202, 203, 207, 208, 223 à 225, 234, 236, 237, 248, 277, 281 à 284

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle, 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1638, 1691, 1824, 1846

Description historique

Le domaine se compose d'un territoire cultivé sur lequel sont construits deux châteaux : une bastide du 17e siècle, appelée le château vieux, par opposition au château du 19e siècle, le château neuf. Au nord-est de la bastide se trouve la chapelle Saint-Lambert près de laquelle surgissait une source miraculeuse, guérissant les maladies de peau, vénérée depuis le 16e siècle au moins. L'origine de cet ensemble est une bastide attestée dès 1237, possession des Templiers, puis des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem qui l'érigent en commanderie en 1631. Le château vieux et son pigeonnier sont construits en 1637-1638. Plusieurs bâtiments agricoles et logements de fermiers environnent alors le château, dont la plupart subsistent encore. L'édifice présente un plan en L. Une aile de communs, anciennes écuries et greniers, ainsi qu'un logement de fermier accessible par un escalier extérieur, sont placés au nord, constituant une cour jadis fermée par un mur crénelé. Une petite chapelle, dédiée à Saint-Jean-Baptiste, était accolée à l'aile sud du château. La chapelle actuelle remonte à 1691. En 1796, le château est vendu comme bien national. En 1824, deux ponts-aqueducs sont construits deux ponts-aqueducs qui permettent au canal d'irrigation de franchir deux vallons, dont celui de Saint-Lambert. Le château neuf date de 1846. De style Renaissance italienne, il se dresse sur une terrasse dont le soubassement comporte un aménagement à colonnes doriques qui répond au portique d'entrée et qui, du jardin, semble être le premier niveau de l'édifice. La cage d'escalier centrale est couverte par une coupole ovale tapissée de douze toiles peintes des mois de l'année et des signes du zodiaque correspondants. La cage d'escalier, la salle à manger et un salon sont entièrement couverts de pientures et stucs rehaussés d'or. Le salon comporte en outre un revêtement mural en tapisserie d'Aubusson. L'ensemble du décor a été réalisé par l'entreprise Camoin Jeune en 1862. La terrasse du château domine un parterre triangulaire au bout duquel commence la grande allée de platanes. L'entrée de l'allée est agrémentée par quatre lions en bronze. Sur l'un des côtés de cette allée est aménagé un petit square dit des Quatre Saisons, orné d'une fausse ruine et de quatre statues sur leur piédestal.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture, décor stuqué

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2009/04/17 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le vieux château et ses dépendances (cad. OA 184) ; le pigeonnier (cad. OA190) ; la chapelle Saint-lambert (cad. OA196) ; les parties du canal d'irrigation, y compris les ponts-aqueducs (cad. OA 138 à 142, 144, 145, 190 à 195, 197 à 199, 202, 203, 207, 208, 223 à 225, 234, 236, 237, 277, 281 à 284) ; le château neuf et ses dépendances (cad. OA 147) ; le parc du château neuf, y compris son mur de clôture et le square des Quatre-Saisons (cad. OA 101, 148 à 163, 165, 168 à 172, 174, 178, 179) ; l'allée de platanes bordant la départementale n° 48 (cad. OA 90 à 92, 94 à 98, 115, 164, 248) ; les parties du canal d'irrigation (cad. OA 121, 146 à 148, 150, 151, 153 à 157, 162, 166 à 169, 171 à 173) : inscription par arrêté du 17 avril 2009

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Personne privée : cad. OA 138 à 142, 144, 145, 184, 190 à 199, 202, 203, 207, 208, 223 à 225, 234, 236, 237, 277, 281 à 284 ; GFA Robert Maurel : cad. OA 90 à 92, 94 à 98, 101, 115, 121, 146 à 174, 178, 179, 248

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2009

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection