Site archéologique du castrum de Roquefort

Désignation

Dénomination de l'édifice

Site archéologique, bourg

Titre courant

Site archéologique du castrum de Roquefort

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn (81) ; Sorèze

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Références cadastrales

F 262

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Moyen Age

Description historique

Le château de Roquefort, cité au long du 12ème par les serments conservés dans le cartulaire des Trencavel, est le berceau de la famille éponyme dont le développement culmine au début du 13ème siècle. Ainsi, profitant de sa situation frontalière entre comté de Toulouse et vicomté de Carcassonne, la seigneurie atteint, à cette période, son plus vaste périmètre. Au 13ème siècle, l'habitat villageois subordonné est marqué par une forte voire totale adhésion à l'hérésie et se trouve particulièrement documenté par les registres inquisitoriaux. Le site amorce un déclin dès la fin du 14ème siècle avec le changement de résidence des seigneurs. Très ponctuellement fouillé au début des années 1980, sa topographie révèle trois niveaux différents et offre un important potentiel archéologique: il apparait comme un modèle du castrum médiéval en région Midi-Pyrénées.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2010/09/17 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le site archéologique et les vestiges d'élévations en place (cad. F 262) : inscription par arrêté du 17 septembre 2010

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Groupement forestier de Valles et Autres

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2010

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection