POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Îlot prototype de la Cité des États-Unis

Désignation

Dénomination de l'édifice

Immeuble

Titre courant

Îlot prototype de la Cité des États-Unis

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Rhône (69) ; Lyon ; 62-64 boulevard des États-Unis ; 1 rue des Serpollières

Précision sur la localisation

8e arrondissement

Lieu-dit

Quartier des États-Unis

Adresse de l'édifice

États-Unis (boulevard-des) 62-64 ; Serpollières (rue-des) 1

Références cadastrales

2023 BI 66

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1921 ; 1925

Auteur de l'édifice

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Les trois maisons-types initialement réalisées comptent pour chacune uniquement un seul type de logement familial : appartements de types T3, soit un salon et deux chambres ; appartements de type T4, soit un salon et trois chambres, pour chacun des immeubles ayant une façade sur le boulevard des Etats-Unis, dans les deux bâtiments de quatre étages décalés en demi-niveaux distribués par la cage d'escalier. Le bâtiment de T5, comprenant quatre chambres, est celui du début de la rue des Serpollières. Concernant les caractéristiques techniques de la construction, les trois immeubles de l'îlot prototype sont construits sur un soubassement de béton de gravier, du pisé de mâchefer banché a été utilisé pour les élévations, du béton hourdis armé sur poutrelles pour les planchers. En intérieur, les cloisons sont de briques, les plafonds réalisés en plâtre sur lattis. Les baies sont verticales, le principe veut que chaque pièce ait au moins une fenêtre. Les plans des immeubles ont été minutieusement pensés par Tony Garnier, dans leur orientation et dans leurs mesures. Le plan en croix, autour de la cage d'escalier qui créé une articulation, évite les vis-à-vis et permet un ensoleillement maximal. Autour d'un salon central qui distribue l'accès aux autres pièces et au balcon, Tony Garnier prévoit des logements équipés d'un certain confort, rendu possible par des dispositions astucieuses et les progrès de l'hygiène et de la salubrité voulus pour ces logements modestes. Pour l'architecte, les exigences fonctionnelles priment sur la décoration. Les toits-terrasses rappellent l'architecture méditerranéenne et le principe des fenêtres continues permettent aux parties communes (halls, cages d'escaliers, allées) d'être baignés de lumière. La pensée urbaine de Tony Garnier est l'une des plus structurantes de l'agglomération lyonnaise, la ville de Lyon accueillant la quasi-totalité de ses réalisations.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

2023/09/28 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

L’îlot prototype de la Cité des États-Unis : les façades et toitures des trois immeubles qui le composent, ainsi que les parties communes de chacun des immeubles : halls d’entrée, cages d’escalier (à l’exception des ascenseurs), portes palières et la parcelle BI 66 sur laquelle ils se trouvent. Les trois immeubles qui composent l’îlot prototype de la Cité des États-Unis sont situés 62-64 boulevard des États-Unis / 1 rue des Serpollières, sur la parcelle 66, section BI : inscription par arrêté du 28 septembre 2023

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Affectataire de l'édifice

Société Anonyme de Construction de la Ville de Lyon (SACVL)

Précisions concernant l'affectataire de l'édifice

Bail emphytéotique

Références documentaires

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/5