Monument aux morts italiens

Désignation

Dénomination de l'édifice

Monument aux morts

Titre courant

Monument aux morts italiens

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Rhône (69) ; Lyon 8e Arrondissement

Précision sur la localisation

Ancienne région de : Rhône-Alpes

Références cadastrales

Non cadastré

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1922, 1925

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

"Ce monument se situe dans le nouveau cimetière de la Guillotière à Lyon ; il est associé à un carré militaire où reposent les militaires italiens décédés dans les hôpitaux lyonnais durant le conflit, l'Italie étant entrée en guerre en 1915. Il est la propriété de l'Etat italien. En effet, le 30 janvier 1922, le conseil municipal, sous l'égide d'Herriot, délibère afin d'accorder la concession gratuite et perpétuelle du carré des 81 soldats italiens à l'Etat italien. Une restructuration du carré est entreprise suite à cette décision, les corps sont déplacés dans un caveau qui va servir d'assise au monument, suite à la demande de la colonie italienne de Lyon. Une inscription en italien permet de comprendre les intentions qui ont présidé à l'érection du monument, ainsi que ses financeurs : « la colonie italienne de Lyon avec le généreux concours des soyeux de Milan a érigé ce monument pour perpétuer la mémoire des Soldats d'Italie tombés en terre de France pour la plus sainte des causes et pour rappeler aux générations futures que l'Italie et la France ont connu ensemble souffrances, larmes et gloire - 1915-1918. » C'est un sculpteur italien, actif à San Remo, Vincenzo Pasquali, qui réalise la partie sculptée du monument en marbre de Carrare, la figure en ronde-bosse de l'Italie avec un soldat tenant une flamme, allongé à ses pieds (1925). Pasquali est l'auteur de la sculpture devenue le symbole de San Remo, Le Printemps, mais également de nombreux monuments aux morts en Toscane et en Ligurie (San Remo, Taggia, Dego, Spotorno). Il reçoit la commande d'un autre monument aux morts à Spotorno en hommage aux soldats du Commenwealth morts lors du torpillage du bateau britannique Le Transylvania en mai 1917. Le bozzetto, répertorié sous le titre La Grande Mère, est connu par une photographie conservée au musée municipal de San Remo. La réflexion sur les monuments au Transylvania et à la communauté italienne se construisent en parallèle. Celui au Transylvania, célébrant une nation perçue comme hostile, a été détruit sur ordre de Mussolini en 1936. Celui de Lyon a également fait l'objet d'affrontements politiques en 1926. Le groupe sculpté est placé sur un terre-plein qui monumentalise l'oeuvre. La clôture en fonte qui délimite le périmètre du monument porte des flammes, ainsi que des plaques avec le nom des 144 soldats tués. Pasquali adopte dans ses œuvres le même type de figure féminine, s'élançant vers le ciel, dans un style qualifié de « Liberty tardif ». Le soldat mourant est figuré dans une nudité héroïque. Aucune œuvre de V. Pasquali ne figure dans les bases de données Joconde et Palissy. Encadré d'arbres, ce monument revêt également un caractère paysager "

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2019/03/13 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le monument aux morts italiens, avec son podium, sa clôture maçonnée et les torches formant barreaudage, situé dans le nouveau cimetière de La Guillotière, à l'exclusion du carré militaire avec les tombes (cad. non cadastré) : inscription par arrêté du 13 mars 2019

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'un état étranger

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Monument aux morts italiens
Monument aux morts italiens
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, tous droits réservés
Voir la notice image