Ancien couvent de la Visitation, ancien hôpital de l'Antiquaille

Désignation

Dénomination de l'édifice

Couvent, hôpital

Genre du destinataire

De visitandines

Titre courant

Ancien couvent de la Visitation, ancien hôpital de l'Antiquaille

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Rhône (69) ; Lyon 05 ; 1 rue de l'Antiquaille

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Adresse de l'édifice

Antiquaille (rue de l') 1

Références cadastrales

AL 22

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 16e siècle, 17e siècle, 19e siècle

Description historique

A l'emplacement de l'ancienne ville romaine, une maison des champs est construite entre 1505 et 1514, comprenant un logis précédé d'une terrasse, d'un jardin et d'une chapelle. Le logis est reconstruit au 16e siècle, dans de plus vastes proportions. En 1629, le domaine est acquis par les religieuses de la Visitation qui le remodèlent entre 1632 et 1639. Un cloître est adossé à l'ouest du logis. Les ailes ouest et sud sont neuves alors que celle du nord intègre des éléments de l'ancienne maison, elle-même prolongée vers le sud. En 1672-1673, les religieuses font édifier deux pavillons et un troisième au centre pour créer une symétrie. A la Révolution, devenu bien national, le domaine est occupé en 1803 par l'hospice de la Quarantaine qui se spécialise ensuite dans les soins des vénériens et des aliénés. En 1807, un projet d'extension est confié à l'architecte Louis Flachéron qui édifie une nouvelle aile au nord et un bâtiment en hémicycle au sud. A l'ouest de ce dernier, François Hurasco élève, de 1834 à 1840, un bâtiment conduisant à la reconstruction de la deuxième chapelle latérale de l'église, ornée par une fresque de Louis Janmot. A la fin du 19e siècle, l'établissement devient hôpital de quartier et institution. En 1881, une partie de l'aile centrale et la moitié de l'aile sud sont reconstruites par Paul Pascalon. Le bâtiment en hémicycle est détruit en 1935 et remplacé par un autre dessiné par R. Giroud et L. Weckerlin. Sous le préau du cloître, un local creusé dans le rocher, sans doute au 16e siècle, est considéré comme la prison de Saint-Pothin et des premiers martyrs lyonnais. De 1886 à 1893, y est adjointe une chapelle souterraine décorée sous la direction de l'architecte Sainte-Marie Perrin.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement, inscrit MH partiellement, protection totale

Date et niveau de protection de l'édifice

2005/01/21 : inscrit MH ; 2005/07/06 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

L'ensemble des bâtiments de l'ancien couvent, y compris les parties reconstruites au 19e siècle : le cloître et les bâtiments l'entourant (l'église et ses deux chapelles latérales, la cour d'entrée avec le grand portail sur rue, l'aile triangulaire au nord avec son pavillon, l'aile orientale avec son pavillon, l'aile sud) , le bâtiment qui prolonge au sud l'aile orientale du cloître avec son pavillon central à l'est et les deux terrasses de l'ancien jardin qui le jouxtent à l'ouest (cad. AL 22) : inscription par arrêté du 21 janvier 2005 - En totalité, la cavité dite "caveau de Saint-Pothin", avec son autel, ses grilles et les 19 lampes de sanctuaire qui subsistent fixées aux grilles et aux murs, la chapelle souterraine attenante avec son autel, ses lampes en applique et son portique d'entrée situé au niveau du cloître, le sol du même cloître dans sa totalité, l'ensemble faisant partie de l'ancien hôpital de l'Antiquaille (cad. AL 22) : classement par arrêté du 6 juillet 2005

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Propriété de la société anonyme de construction de la Ville de Lyon SCVL

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2005

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection