Four solaire de Mont-Louis

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine génératrice d'énergie

Titre courant

Four solaire de Mont-Louis

Localisation

Localisation

Occitanie ; Pyrénées-Orientales (66) ; Mont-Louis

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Références cadastrales

AC 41

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1948

Auteur de l'édifice

Trombe Félix (inventeur)

Description historique

L'histoire des fours solaires du CNRS en Cerdagne commence à Meudon en 1946. Le laboratoire de l'énergie solaire y est dirigé par Félix Trombe avec Marc Foex et Charlotte henry La Blanchetais qui travaillent sur le premier programme expérimental d'obtention de hautes températures à l'aide de concentration de rayonnement solaire, renouant ainsi avec les travaux de Lavoisier au 18e siècle. La construction d'un four de 50 kW à Mont-Louis tient à la personnalité de Félix Trombe. C'est sa rencontre avec le général Bergeron qui aboutira à l'installation du laboratoire dans la partie nord, militaire, de la citadelle en 1948. Ce four est conçu comme un prototype. Il aboutira au déménagement des laboratoires du CNRS à Odeillo en 1968.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2008/05/14 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le four solaire, à savoir l'héliostat, le concentrateur et le four lui même, situé sur les remparts de la cité (cad. AC 41) : inscription par arrêté du 14 mai 2008

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2008

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH, label XXe

Typologie du dossier

Dossier de protection

Accès Mémoire

LABELXX-LR

1/51
four solaire
four solaire
© Monuments historiques
Voir la notice image