Pigeonnier

Désignation

Dénomination de l'édifice

Pigeonnier

Titre courant

Pigeonnier

Localisation

Localisation

Occitanie ; Hautes-Pyrénées (65) ; Chèze

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Références cadastrales

C 190

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1776

Description historique

Le pigeonnier est érigé au point le plut haut du village et porte, au-dessus de la porte d'entrée, la date de 1776. Il aurait, selon la légende, été bâti par un maçon, à cet emplacement précis, afin de prouver sa compétence, remise en cause alors qu'il avait en charge la construction de l'église voisine. La destination première de cet édifice reste donc incertaine. Mentionné sur le plan cadastral napoléonien de 1835, ce pigeonnier est répertorié sous cette dénomination depuis 1913. Il se présente sous la forme d'une tour carrée couverte d'une toiture d'ardoise à quatre pans et percée de quatre lucarnes. La porte sud-est est surmontée d'un linteau monolithe en schiste. La face sud-est, au-dessus de la porte d'entrée, porte quatre ouvertures superposées. Sur la face nord-ouest, elles sont au nombre de douze, sur six niveaux, encadrant quatre grandes fenêtres. De longues planchettes soutenues par des consoles de bois servent d'air d'envol.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2010/02/22 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le pigeonnier en totalité (cad. C 190) : inscription par arrêté du 22 février 2010

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2010

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection