Presbytère français de l'église Saint-Louis de la cité Nouméa de la Compagnie des Mines de Drocourt

Désignation

Dénomination de l'édifice

Presbytère, cité ouvrière

Titre courant

Presbytère français de l'église Saint-Louis de la cité Nouméa de la Compagnie des Mines de Drocourt

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Pas-de-Calais (62) ; Rouvroy ; 34 place Antoine-Blanchant

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Nord-Pas-de-Calais

Adresse de l'édifice

Antoine-Blanchant (place) 34

Références cadastrales

AE 733

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1931

Description historique

Le presbytère français de l'église Saint-Louis de la cité de Nouméa de la Compagnie des Mines de Drocourt s'inscrit dans le plan de reconstruction de la cité au sortir de la Première guerre mondiale. Les architectes Duval et Gonse seront chargés de mener les travaux : construction de l'église, agrandissement de l'école des filles et édification des annexes paroissiales entourant l'église, notamment les presbytères (l'autre étant le presbytère polonais) aux pignons de style néo-flamand et affectés aux deux desservants. Dans un souci d'harmonisation de l'ensemble urbain, les édifices, et en l'occurrence le presbytère français, seront construits dans un même style architectural, dans une brique de teinte identique et dans des formes voisines.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

2010/01/12 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les façades et toitures (cad. AE 733) : inscription par arrêté du 12 janvier 2010

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2010

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection