Ecoles maternelles et primaire Louis Pasteur et ancien dispensaire de la cité n° 11 de la compagnie des mines de Lens, situés respectivement rue du Saint-Esprit, square Henri-Noguères et avenue de la Fosse 11

Désignation

Dénomination de l'édifice

Cité ouvrière, école primaire, école maternelle, dispensaire

Titre courant

Ecoles maternelles et primaire Louis Pasteur et ancien dispensaire de la cité n° 11 de la compagnie des mines de Lens, situés respectivement rue du Saint-Esprit, square Henri-Noguères et avenue de la Fosse 11

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Pas-de-Calais (62) ; Lens ; rue du Saint-Esprit ; square Henri-Noguères ; avenue de la Fosse 11

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Nord-Pas-de-Calais

Adresse de l'édifice

Saint-Esprit (rue du) ; Henri-Noguères (square) ; Fosse 11 (avenue de la)

Références cadastrales

AP 292, 298, 300, 305, 408

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle

Description historique

Le forage en 1891 des puits 11 et 12 à l'écart de toute agglomération obligea la compagnie à prévoir la construction de logements. La Cité Saint-Pierre fut construite à proximité de la fosse à partir de 1894. Il s'agissait d'une série de 300 maisons groupées par deux au milieu d'un vaste jardin. En 1899, une série de 104 maisons fut commencée. En 1900, l'église fut achevée. Pour terminer l'aménagement de la cité, une grande salle des fêtes fut inaugurée en 1907. Toutes ces installations furent détruites pendant la Première guerre et la reconstruction dura jusqu'en 1925. A cette date, la cité comptait environ 1600 maisons, ce qui en faisait une des plus importantes de la compagnie. L'ancienne cité est exemplaire d'un ensemble d'équipements collectifs miniers cohérent. L'ensemble des écoles et de leurs annexes, des logements du directeur des écoles et des soeurs, de l'ancien presbytère, se concentre dans un quadrilatère dédié à l'instruction et à la religion. Un style néo-régionaliste est sensible dans les toitures à larges débords, sur la grande variété de mise en oeuvre des différents éléments architecturaux.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

2009/11/25 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les façades et toitures (cad. AP 292, 300, 305, 298, 408) : inscription par arrêté du 25 novembre 2009

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2009

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection