Ancien château comtal

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Ancien château comtal

Localisation

Localisation

Hauts-de-France 59 Quesnoy(Le)

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Nord-Pas-de-Calais

Références cadastrales

E 793, 805 à 807, 1763, une partie de la place du Jeu de Balle, de la place du Général Leclerc, de l'avenue des Néo-Zélandais

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 17e siècle, 18e siècle

Auteur de l'édifice

Bruand Libéral (architecte)

Description historique

Le château comtal est fondé vers 1160. L'ensemble compose un vaste polygone d'une vingtaine de côtés, aux angles flanqués de petits contreforts plats. Le tout est entouré de fossés. Le logis principal se trouve au sud. A son extrémité est, prenait place une chapelle à deux niveaux et chevet plat dont il subsiste la grande arcature gothique décorant le mur gouttereau au sud, dans la façade du pavillon. De la période romane subsistent peut-être deux étages de caves, renforcées au 17e siècle, et la structure de la seconde moitié du 12e siècle de la porte d'entrée du côté de la place de la ville, sous un habillage du 17e. A cette époque, Libéral Bruant, architecte ordinaire du roi, dresse les plans d'une nouvelle aile. Le nouveau corps de logis est reconstruit à partir de 1681. Avant 1754, la galerie est déjà fractionnée en cinq pièces et un couloir. Durant la seconde moitié du 18e siècle, le pavillon Cernay (partie est de la caserne) est reconstruit sur des bases plus anciennes, constituées par des caves médiévales et peut-être modernes. L'arrivée de la Garde républicaine mobile en 1928 est l'occasion de travaux importants.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2016/02/02 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les vestiges de l'ancien château comtal en totalité, comprenant la caserne Cernay (ancienne grande salle du château et pavillon du XVIIIe siècle avec leurs caves médiévales), la tour-porte d'entrée corps de garde, les vestiges des deux tours, les sols des cours, les fossés et les vestiges qu'ils renferment, selon le plan annexé à l'arrêté (cad. E 793, 805 à 807, 1763 ; une partie de la place du Jeu de Balle, de la place du Général Leclerc, de l'avenue des Néo-Zélandais) : inscription par arrêté du 2 février 2016

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2017

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection