Ancien château des comtes de Lallaing

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Ancien château des comtes de Lallaing

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Lallaing

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Nord-Pas-de-Calais

Références cadastrales

AL 190

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

14e siècle, 15e siècle

Description historique

La première occupation du site date du 12e siècle ; la motte castrale s'est progressivement transformée en forteresse. Le château fort est le fief principal de la famille de Lallaing dont plusieurs membres sont des personnages illustres. Les seigneurs de Lallaing disposent au 13e siècle de l'important château dont l'enceinte englobe l'église. Une idée assez précise des bâtiments de la fin du Moyen Age est fournie par trois gouaches des albums de Croy : la plate-forme était entourée d'une courtine polygonale crénelée, sommée d'au moins quatre tours cylindriques. L'entrée se faisait au niveau d'un gros donjon quadrangulaire, muni au niveau du portail, d'un petit avant corps rectangulaire. Il s'agit du donjon du 12e siècle, remanié au 16e siècle par le percement, sur sa façade sud-est, de quatre travées de fenêtres à meneaux. A l'angle nord-ouest, une petite tourelle carrée dépasse le donjon de deux niveaux supplémentaires. Au 17e siècle, alors que le fief passe à la famille d'Arenberg, les guerres louisquatorziennes sont lourdes de conséquences pour le château ; celui-ci se détériore rapidement. En 1904, le domaine est cédé par la princesse d'Arenberg à M. Morel ; ses héritiers le vendent en 1943 à la Compagnie des Mines d'Aniche. En 1959, la commune acquiert la propriété et confie à l'architecte douaisien Coisne la réalisation d'un nouvel hôtel de ville sur l'emplacement du château Morel. Les derniers éléments subsistants du site sont détruits à l'exception du pont et de la porte d'entrée qui sont conservés dans l'aménagement des abords et servent d'entrée à l'ensemble du site de l'hôtel de ville et de son parc, où l'on peut voir un pilori.

Description

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

2003/10/20 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les vestiges de la porte situés dans le jardin public menant à l'hôtel de ville (cad. AL 190) : inscription par arrêté du 20 octobre 2003

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Porte

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2003

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection