Hôtel de ville

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel de ville

Titre courant

Hôtel de ville

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Valenciennes ; place d'Armes

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Nord-Pas-de-Calais

Adresse de l'édifice

Armes (place d')

Références cadastrales

AV 304

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 20e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1952

Description historique

L'architecte valenciennois Batigny restaure au 19e siècle la façade originale. Selon le goût de l'époque, il y adjoint deux tourelles à chaque extrémité. Il conçoit un programme de statuaire monumentale qu'il confie à Carpeaux, enfant du pays. Celui-ci s'estime lésé et propose un programme de sculpture beaucoup plus important. L'architecte le restreint à l'imposant fronton représentant la personnification de la ville et quelques statues féminines entre les fenêtres. Les bombardements importants de 1940 ne laissent que la façade sur la place d'Armes. Le plan de Reconstruction de la ville est confié à l'architecte Albert Laprade qui conçoit toute une perspective sur la place et introduit un axe visuel. Le changement d'architecte en chef remet en cause ce projet. Jean Vergnaud reprend des axes différents et abandonne le parti de reconstruction dans un style régionaliste prôné par Laprade. Le programme édicté pour la reconstruction des hôtels de ville par le ministère de la Reconstruction est précis et l'architecte doit répondre de façon rigoureuse aux fonctions : accueil du public, bureaux administratifs, pièces officielles et de prestige, salle du conseil municipal. Son projet est résolument moderne. Il choisit le parti de conserver la façade en la consolidant, et d'y adjoindre un volume qui reconstitue le volume ancien. La parcelle d'implantation de l'ancien hôtel de ville est multipliée par trois. Le projet comprend un grand hall public, des salles de réception à l'étage et une tour qui abrite les bureaux et sera le symbole du beffroi. Les travaux débutent en 1953. La façade devient un élément du décor urbain et tranche délibérément avec la brutalité des autres façades, latérales et arrières, constituées de blocs de pierre disposés en quinconce, formant de cette manière un jeu de damiers.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

2001/02/26 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Toutes les façades et toitures, ainsi que le volume du grand hall d'accueil du public (cad. AV 304) : inscription par arrêté du 26 février 2001

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Élévation,vestibule

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2001

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/4
Façade principale
Façade principale
Ministère de la culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN
Voir la notice image