POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Manoir de Saint-Quijeau

Désignation

Dénomination de l'édifice

Manoir

Titre courant

Manoir de Saint-Quijeau

Localisation

Localisation

Bretagne ; Morbihan (56) ; Lanvénégen

Lieu-dit

Saint-Quijeau

Références cadastrales

1998 G1 91, 92

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 15e siècle ; 1ère moitié 18e siècle

Description historique

Une résidence noble est attestée à Saint-Quijeau dès le 15e siècle. Il appartient à cette époque à la famille du Rest puis aux Guégant au 17e siècle, aux Kervénozaël, de Ploeuc puis de Botdéru au 18e siècle. Le château qui nous apparaît aujourd'hui comporte tous les éléments caractéristiques de la construction noble du 18e siècle. Il est l'aboutissement d'une transformation radicale d'un ensemble préexistant du 15e siècle dont la composition d'ensemble est demeurée. Le marquis de Ploeuc épousant l'héritière de ce manoir Marie Françoise de Kervénozaël, est le commanditaire non d'une construction ex nihilo, mais d'une mise au goût architectural de l'époque. Il fait exécuter les travaux probablement dans les années 1730-1750. La composition d'ensemble, à plan fermé, est la composition type d'une demeure seigneuriale : le corps de logis principal, prolongé à l'est par la chapelle, se situe au nord d'une cour fermée sur chacun de ses côtés par les communs symétriques reliés entre eux par un mur qui ferme la cour au sud ; les communs ouest sont liés au logis par un portail à double porte, cochère et piétonne. Des jardins s'étendaient au nord et à l'est : quelques traces des murs les entourant subsistent encore. Au nord-est du corps de logis principal se trouve une dépendance appelée écurie. Enfin au sud-ouest, le four à pain est situé au-delà de la clôture.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Ferronnerie ; menuiserie

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1998/02/04 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Corps de logis en totalité, dont les ruines de la chapelle en son extrémité est ; élévations et toitures des communs est et ouest ; murs de clôture ; portail d'entrée et puits (cad. G 91, 92) : inscription par arrêté du 4 février 1998

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1998

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/3