Ouvrage dit du Kaiser-Tunnel (également sur commune de Boureuilles)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Tunnel

Titre courant

Ouvrage dit du Kaiser-Tunnel (également sur commune de Boureuilles)

Localisation

Localisation

Grand Est ; Meuse (55) ; Lachalade

Précision sur la localisation

Oeuvre sur plusieurs communes : Boureuilles. Anciennement région de : Lorraine

Références cadastrales

A 1, 2

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1915

Description historique

C'est surtout pendant la première année de guerre, d'octobre 1914 à septembre 1915 que la lutte dans la forêt d'Argonne prit un caractère d'acharnement, l'effort allemand visant à couper la voie ferrée de Sainte-Ménehould à Verdun. Depuis, ce fut une guerre de mines qui se poursuivit dans le secteur, qui devint plus calme du milieu 1916 à septembre 1918, époque de la reconquête. L'ouvrage du Kaiser Tunnel est représentatif du réseau souterrain dense, caractérisant le secteur de la Haute-Chevauchée, formé d'une série de croupes boisées. Le commandement allemand ayant décidé de regrouper dans le ravin nord du ruisseau des Meurissons ses troupes de réserve, le creusement de ce tunnel fut ordonné, pour permettre leur acheminement à l'abri, vers l'avant. Les travaux ont été exécutés par le 9ème Régiment d'Infanterie de Lorraine, n° 173 formé en 1897. Cette unité du 16ème C.A. allemand était stationnée en 1914 à Saint-Avold et son 3ème bataillon à Metz. Commencés en novembre 1915 par le 3ème bataillon et poursuivis en décembre par le 2ème bataillon, ils étaient achevés à la fin de février 1916. Le 1er mars, le 1er bataillon prenait en charge le secteur et amorçait le prolongement du tunnel vers la deuxième ligne au sud par un second tunnel - le Bataillon Tunnel - achevé le 29 juillet 1916. A la fin de 1916 s'y ajoutera l'Ortlieb Tunnel. Longue de 350 mètres, la galerie et ses annexes abritaient au nord un hôpital avec bloc opératoire et au sud une centrale électrique avec deux groupes électrogènes pour alimenter 23 ventilateurs, 5 perforatrices et plusieurs pompes à eau. L'avant-veille de l'offensive américaine du 26 septembre 1918 l'essentiel des équipements avaient été retirés de l'ouvrage dont les accès furent détruits à l'explosif. Sur le linteau reconstitué de l'entrée principale nord a été remis en place le bloc de béton en pyramide tronquée identifiant l'ouvrage : sous une croix de fer se lit l'inscription Kaiser Tunnel avec la date 1915-1916. Les deux principaux accès nord et sud ayant été réouverts, le tunnel est à présent entièrement débloqué. Le Kaiser-Tunnel s'intègre dans un "chemin de mémoire", sur une zone de 40 hectares, site classé. (Il y a eu 350 000 morts en Argonne).

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1998/06/11 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les entrées et les infrastructures de l'ouvrage dit du Kaiser-Tunnel (cad. Lachalade A 1, 2, lieudit La Grande Courte Chausse ; Boureuilles D 351, lieudit Haut Jardinet ; centre de Verdun, route de Metz à Verdun) : inscription par arrêté du 11 juin 1998

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

Vestiges de guerre, lieu de mémoire

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Propriété du ministère chargé de l'agriculture

Affectataire de l'édifice

Office national des forêts

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1998

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection