Mémorial des batailles de la Marne comprenant la chapelle haute de la Reconnaissance, la crypte, la sacristie, la maison du gardien, la galerie du cloître, l'ossuaire avec sa chambre de recueillement, la lanterne des morts, le cadran solaire et la table d'orientation ainsi que les rampes et les escaliers d'accès au monument et son mur de soutènement

Désignation

Dénomination de l'édifice

Cimetière ; chapelle funéraire

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Cimetière militaire ; mémorial

Vocable - pour les édifices cultuels

La Reconnaissance

Titre courant

Mémorial des batailles de la Marne comprenant la chapelle haute de la Reconnaissance, la crypte, la sacristie, la maison du gardien, la galerie du cloître, l'ossuaire avec sa chambre de recueillement, la lanterne des morts, le cadran solaire et la table d'orientation ainsi que les rampes et les escaliers d'accès au monument et son mur de soutènement

Localisation

Localisation

Grand Est ; Marne (51) ; Dormans ; avenue des Victoires

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Champagne-Ardenne

Adresse de l'édifice

Victoires (avenue des)

Références cadastrales

BE 332 ; 2019 BE 332 ; 2014 BE 01 17

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle ; 2e quart 20e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1920 ; 1931

Description historique

Le Mémorial fut créé en mémoire de la 1ère et de la 2e bataille de la Marne (septembre 1914 et juillet 1918). C'est entre 1921 et 1931 qu'il a été bâti, grâce à un comité dirigé par la duchesse d'Estissac (Comtesse de La Rochefoucauld) , le Cardinal Luçon, archevêque de Reims, Monseigneur Tissier évêque de Châlons et le Maréchal Foch. C'est celui-ci qui a choisi cet endroit surplombant la vallée de la Marne et la ville de Dormans : « Il représentera le point synthétique des deux batailles de la Marne » (http://www.dormans.fr/histoire/le-memorial-des-batailles-de-la-marne/). L'architecture est d'inspiration gothique.Le mémorial des batailles de la Marne présente un intérêt architectural par sa mise en oeuvre, son décor sculpté, ses vitraux et son mobilier car il a fait appel à des artistes renommés au début du 20e siècle ainsi que pour son rappel des deux victoires de la Marne en 1914 et en 1918.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton ; pierre ; moellon

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan en croix grecque

Typologie de couverture

Toit à deux pans

Commentaire descriptif de l'édifice

Le mémorial des Batailles de la Marne fait partie des quatre grands monuments, construits après 1918 en mémoire de la Première guerre mondiale (avec l'ossuaire de Douaumont, la sanctuaire de Notre-Dame de Lorette et le Hartmannswillerkopf). Un comité de catholiques mené par le cardinal Luçon, archevêque de Reims, Monseigneur Tissier, évêque de Châlons et la duchesse d'Estissac, lance une souscription pour l'édification d'une chapelle à Dormans, sur un emplacement choisi par le maréchal Foch pour commémorer les deux batailles de septembre 1914 et juillet 1918. Ils font l'acquisition dans l'ancien château de la ville ainsi que de son parc. L'architecte Louis Marcel remporte le concours pour une chapelle pensée comme un ex-voto de reconnaissance et conçue dans un style mêlant roman et gothique. Les travaux, suivis par Georges-Alexandre Closson, s'étalent de 1920 à 1931. Celui-ci fait le choix plus économique d'une ossature en acier et ciment armé, avec des murs élevés en pierre.Le bâtiment à plan en croix grecque, implanté sur un terrain en pente, est composé d'une chapelle haute et d'une chapelle basse. Le clocher, au centre, est abrité dans une tour carrée et crénelée haute de 52 m, servant aussi de lanterne et évoquant l'architecte militaire du Moyen-Âge, tout comme la présence de meurtrières sur les tourelles latérales. Le portail est surmonté d'une grande tribune avec un Christ roi sculpté par Firmin Michelet sur le tympan, qui est aussi couronné d'une statue de saint Michel terrassant le dragon. La chapelle supérieure est dédiée à la victoire et à la gloire des combattants : le grand vitrail du choeur, réalisé par Charles Lorin, représente un Christ accueillant un poilu qui lui est présenté par Jeanne d'Arc et saint Michel. Les vitraux et les sculptures de l'intérieur sont ornés des armoiries des provinces françaises et des saints patrons des armées. La crypte est consacrée à la mémoire des soldats tombés dans les batailles de la Marne dont les noms sont gravés en lettres rouges sur la pierre claire. Au nord de la chapelle, se déploie un cloître en forme de L constitué d'une suite d'arcs brisés ; il relie le premier édifice à un ossuaire et une lanterne des morts.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture ; vitrail

Indexation iconographique normalisée

Christ juge ; saint Michel ; sainte Jeanne d'Arc ; soldat ; armoiries

Dimensions normalisées des édicules uniquement

H = 52

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH ; classé M.H.

Date et niveau de protection de l'édifice

2017/12/28 : inscrit MH ; 2019/06/03 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

En totalité, le mémorial des batailles de la Marne à Dormans : la crypte et la chapelle haute, en totalité y compris la sacristie et la maison du gardien, la galerie du cloître, l'ossuaire avec sa chambre de recueillement, la lanterne des morts, le cadran solaire et la table d'orientation ainsi que les rampes et les escaliers d'accès au monument et son mur de soutènement, tel que figurant sur le plan annexé (cad. BE 332) : inscription par arrêté du 28 décembre 2017 ; Le mémorial des batailles de la Marne, en totalité, y compris la sacristie et la maison du gardien, la galerie du cloître, l'ossuaire avec sa chambre de recueillement, la lanterne des morts, le cadran solaire et la table d'orientation ainsi que les rampes et les escaliers d'accès au monument, son mur de soutènement, sa terrasse et l'allée périphérique, tel que délimité en rouge sur le plan annexé à l'arrêté (cad. BE 332) : classement par arrêté du 3 juin 2019

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Date de label

Ancien Label XXe 2000

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscription : 28/12/2017 (arrêté) annulée

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Commune de Dormans

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2017

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/5