Domaine de Saint-Lambert

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Domaine de Saint-Lambert

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lozère (48) ; Marvejols

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Références cadastrales

C 5 à 9, 12, 15, 130

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 18e siècle, 4e quart 19e siècle

Description historique

L'extension du domaine commence dans les années 1760-1770 et ne s'achève qu'au 19ème siècle. Un plan ancien, avant agrandissement, montre une petite construction carrée avec une tour ronde au sud, un jardin, un vivier et le moulin. En 1762-63, le château est quasiment doublé. Le propriétaire opte pour un plan consistant à étendre le château en longueur tout en conservant l'alignement des façades nord et sud mais avec un étage supplémentaire. La transformation reste inachevée (dissymétrique en hauteur et avec des toitures différentes) jusqu'en 1881 où l'architecte Rey reprend le chantier et régularise l'ensemble : la partie ancienne est surélevée, un toit uniforme recouvre le tout, la tour ronde est gardée et les fenêtres sont harmonisées avec celles du 18ème siècle. Les aménagements intérieurs sont connus par les inventaires de 1744 et de 1776. Le «salon à manger» a conservé une belle cheminée en gypserie du 17ème siècle. Les peintures des dessus de portes sont toujours visibles dans le «salon de compagnie» ainsi que les trumeaux dorés et la cheminée en marbre. La chambre (dite aujourd'hui rouge) a aussi conservé ses décors(peintures, cheminée, trumeau). Les murs sont recouverts de damas. Le chantier de la maison en 1762 est suivi de celui de la ferme : la basse-cour est détruite et une aile en retour d'équerre côté nord-ouest est construite en 1777. Sur le plan de Hugonet de 1837 figurent la terrasse et son escalier central menant au «jardin anglais». La parcelle en direction du moulin, appelée «grand jardin» est aménagée avec des allées géométriques et cernée de petits canaux, toujours en place, pour la drainer. Un kiosque a été placé récemment. Le «grand jardin» est actuellement en prairie et le vivier est toujours en place. L'ensemble, château, dépendances, décors, compose un témoignage représentatif d'une demeure de province du milieu du 18ème siècle.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

2010/09/22 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les parties suivantes du domaine : le château en totalité (cad. C 7) ; les façades et toitures de la ferme construite en 1777 et située en équerre au nord-ouest du château (cad. C 15) ; le jardin en totalité avec ses terrasses, murs de clôture, portails et toutes les constructions (cad. C 5, 6, 8, 12) ainsi que les sols des parcelles C 9 et C 130 correspondant aux anciens jardins : inscription par arrêté du 22 septembre 2010

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Ferme,jardin,terrasse en terre-plein,mur de clôture,portail

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2010

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/53
domaine de Saint-Lambert ; château de Saint-Lambert
domaine de Saint-Lambert ; château de Saint-Lambert
© Monuments Historiques
Voir la notice image