La Forge

Désignation

Dénomination de l'édifice

Haut-fourneau

Titre courant

La Forge

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Lot-et-Garonne (47) ; Blanquefort-sur-Briolance

Lieu-dit

Le Bourg

Références cadastrales

2019 F 44, 45, 164

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

19e siècle

Auteur de l'édifice

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

La présence d'un haut-fourneau à Blanquefort-sur-Briolance est à rapprocher de l'activité sidérurgique dont la présence dans la vallée de la Lémance remonte au Moyen Âge. Cette activité a pu se développer du fait de la présence de gisements de métaux et de cours d'eau propices au commerce, mais en raison de l'isolement de ce territoire, son essor demeure moindre que celui des forges du Périgord. Citée à partir de 1676, la forge de Blanquefort-sur-Briolance apparait comme de taille moyen au regard des autres de la vallée de la Lémance. Ce n'est qu'en 1837 qu'y est bâti un haut-fourneau, conduisant à la transformation des bâtiments de la propriété. Les années 1850 constituent l'apogée des petites forges de la vallée de la Lémance mais dès les années 1860, ces industries sont en crise, le modèle dominant étant celui des gros établissements comme à Fumel. La forge de Blanquefort-sur-Briolance cesse son activité en 1871. Elle devient une fabrique de chaux de 1872 à 1882, un moulin à blé et une fabrique de limonade de 1923 aux années 1980. L'évolution de son activité a provoqué de nombreuses modifications au sein du site de Blanquefort-sur-Briolance dont demeure cependant son haut-fourneau massif, érigé en 1837. Ce haut-fourneau, en moellons avec des chaînages d'angle, a contre lui un vaste auvent actuellement traversée par une dalle de béton le scindant en deux niveaux. A l'intérieur, le haut-fourneau conserve les arcades accueillant auparavant ses soufflets, ainsi qu'une installation hydraulique reliée à un étang voisin. Les équipements destinés à la fabrication de limonade sont également encore en place. Plusieurs bâtiments sont accolés au haut-fourneau : une maison de maître de forge, constituée de deux ailes et agrandie dans les années 1920, ainsi qu'un atelier. L'étang voisin, dont l'eau permettant d'actionner les soufflets du haut-fourneau, comporte encore trois vannes.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2019/10/25 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les éléments suivants de la forge de Blanquefort-sur-Briolance : le haut-fourneau en totalité, les façades et toitures des autres bâtiments, les dispositifs techniques conservés (se trouvant dans le bâtiment dans le prolongement du haut-fourneau), l'étang et la digue, conformément au plan annexé à l'arrêté (cad. F 44, 45 et 164) : inscription par arrêté du 25 octobre 2019

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection