Monument aux morts

Désignation

Dénomination de l'édifice

Monument aux morts

Titre courant

Monument aux morts

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Loire (42) ; Saint-Étienne ; place Fourneyron

Précision sur la localisation

Ancienne région de : Rhône-Alpes

Adresse de l'édifice

Fourneyron (place)

Références cadastrales

Non cadastré

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1930, 1933

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

"La genèse du monument aux morts de la place Fourneyron est très longue puisque l'édification du monument est envisagée dès 1922 et qu'il ne trouve son achèvement qu'en 1933 alors que l'emplacement avait été validé dès le début. Le concours organisé en 1924 donne le sculpteur Alfred Rochette (associé à Jean Larrivé sans que la proposition soumise au comité n'en fasse état) comme lauréat mais ce choix et le parti-pris de réalisation ne cessent d'être contestés au fil des ans, ainsi que le coût financier. Le projet initial finit par être abandonné en 1930. Le monument est finalement réalisé par l'architecte stéphanois Jean Farat et le sculpteur Alfred Rochette, Larrivé étant décédé en 1928. Il est inauguré en octobre 1933 par le président de la République Albert Lebrun. Le climat n'est plus à l'union et le coup très important du projet (environ 600 000 francs, ainsi que les 250 000 francs dépensés pour l'accueil du président) est mis en comparaison avec la misère qui touche les ouvriers à cette époque, suscitant des émeutes lors de l'inauguration. Tout comme le monument Jacquard réalisé par Landowski à Saint-Etienne et inscrit au titre des monuments historiques en 2016, ce monument aux morts se présente sous une forme extrêmement originale, renouvelant cette typologie. Il se déploie comme un grand catafalque, surmonté du corps du poilu décédé, drapé dans un linceul, bien visible sur la maquette connue par une photographie d'époque. Il épouse ainsi la forme triangulaire de la place. Le monument est creux ; il est accessible par une ouverture et recelait le livre d'or avec les noms des 6 000 Stéphanois décédés du fait du conflit (déposé depuis 2005 aux archives municipales). Un double cortège de pleureuses est figuré à l'avant du monument rejoignant une demi-colonne engagée qui porte une vasque destinée à la flamme du Souvenir. Elles symbolisent la jeunesse venue offrir ses pleurs, ainsi que des fleurs au soldat mort. La vasque a été complétée ultérieurement par une sphère qui cache partiellement la date de 1918. La clôture est celle d'origine."

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2019/03/13 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le monument aux morts, y compris sa clôture métallique, situé place Fourneyron (cad. non cadastré) : inscription par arrêté du 13 mars 2019

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

Monument aux morts
Monument aux morts
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, tous droits réservés
Voir la notice image