Château médiéval

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château fort, motte

Titre courant

Château médiéval

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Indre (36) ; Sainte-Sévère-sur-Indre

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Centre

Lieu-dit

Parc du Château

Références cadastrales

AB 325, 665

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Moyen Age

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Sand Aurore Dupin, dite George (personnage célèbre)

Description historique

Le castellum qui surveillait probablement le passage à gué d'une route venant du Limousin, est mentionné pour la première fois dans un acte du milieu du 11e siècle. Au début du 12e siècle existait un château dont la motte constitue le principal vestige. De forme ovale, elle mesure environ 30 à 50m à la base et atteint environ 15m de hauteur. Elle est entamée, sur sa face nord, par les cours de plusieurs maisons. Probablement reconstruit au cours du 13e siècle, le château comportait une tour mentionnée lors du siège de la ville, en 1372. Cette tour de schiste couronnée par des mâchicoulis était accolée à un logis rectangulaire flanqué, sur sa face sud, d'une tour d'escalier. De ce corps de logis ne subsistent que des pans de maçonnerie de l'angle sud-ouest. Restauré durant les guerres de Religion, le château est signalé en masures dès 1577. La tour qui servit de pigeonnier au 18e siècle, maintint la présence symbolique de l'édifice féodal. Elle s'effondra partiellement vers 1855. Un second éboulement, survenu vers 1900-1910, réduisit à un tiers sa circonférence. Dans les années 1770, une nouvelle résidence seigneuriale fut bâtie au pied de la motte, à l'ouest. Au 19e siècle, deux ailes perpendiculaires furent ajoutées. La demeure fut surélevée au début du 20e siècle. Un ouvrage d'entrée à deux tours rondes, rappelant les pavillons médiévaux, avait été établi entre les deux châteaux. Vers 1850, un vaste parc à l'anglaise fut aménagé sur la pente de la motte descendant vers l'Indre. Agrémenté d'un labyrinthe de buis, ce jardin fut très apprécié par George Sand qui fit du château le cadre de son roman " Mauprat ".

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2013/02/04 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

La motte féodale, les vestiges du château qu'elle porte (tour et ruines attenantes), et le jardin anglais aménagé sur ses pentes au 19e siècle (cad. AB 325, 665, lieudit Parc du Château) : inscription par arrêté du 4 février 2013

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Tour,jardin

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2013

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection