Hôtel de Châtillon de Villemorand (autrement de Busson de l'Age), sis Ville Haute

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Titre courant

Hôtel de Châtillon de Villemorand (autrement de Busson de l'Age), sis Ville Haute

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Indre (36) ; Le Blanc ; 24 rue du Docteur-Fardeau

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Centre

Adresse de l'édifice

Docteur-Fardeau (rue du) 24

Références cadastrales

BO 237 à 239, 241

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle, 18e siècle

Description historique

L'hôtel était situé sur une voie importante qui aboutissait à la porte de Bélâbre, l'une des cinq entrées principales de la ville haute. Cette demeure de notables connut une évolution rapide. A une maison à pignon sur rue, élevée dans la première moitié du 16e siècle et comportant une boutique au rez-de-chaussée, fut ajouté, entre 1584 et 1588, un corps de logis perpendiculaire en fond de cour. Il est desservi par un escalier en vis logé dans une tour ronde située à l'extrémité ouest, et par une galerie à deux niveaux ouverts qui longe la façade sur cour. Des piliers en pierre prenant appui au sol, portent la galerie haute divisée en quatre travées par des piliers de bois élevés sur un mur-bahut. A la même date, une galerie fut plaquée sur la façade sur cour de la maison à pignon sur rue. Cette seconde coursière, établie au niveau de celle du bâtiment sud, traversait une tour carrée, se poursuivait au-delà de la tour et reliait les deux corps de logis perpendiculaires. Des pilastres et un pilier en pierre élevés sur un mur-bahut, portent la sablière de plancher de l'étage, à l'origine ouvert et divisé en travées par des piliers de bois reposant sur un mur-bahut. Les chapiteaux cubiques des supports des deux galeries sont ornés de sculptures assez maladroites. A l'arrière et donnant sur les jardins, une tour défensive a été bâtie à l'époque des guerres civiles qui secouèrent Le Blanc. De 1752 à 1763, l'édifice fut restauré et un corps de bâtiment fermant la cour à l'ouest fut construit sur les remparts de la ville. La bonne conservation des galeries et des éléments défensifs de la tour du jardin constituent l'intérêt principal de cet hôtel dont l'évolution architecturale est représentative de celle des demeures de la bourgeoisie locale du 15e au 18e siècle.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

2013/05/31 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les parties suivantes de l'hôtel : les façades et les toitures des trois corps de logis ; les galeries des corps de logis est, sur rue, et sud, en fond de cour, en totalité ; le passage reliant, à l'étage, les corps de logis sud et ouest ; l'escalier, à l'intérieur du corps de logis est ; la tour carrée du corps de logis est, en totalité ; la tour d'escalier, circulaire, du corps de logis sud, en totalité ; la tour défensive carrée, dans le jardin, en totalité ; les cours ; le passage sous le corps de logis sud ; les jardins ; le portail sur rue ; les murs de clôture (cad. BO 237 à 239 - 24, rue du Docteur-Fardeau, 241 - Ville Haute) : inscription par arrêté du 31 mai 2013

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2013

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/4
Hôtel de Châtillon de Villemorand (autrement de Busson de l'Age), sis Ville Haute : Façade ouest sur cour, vue générale
Hôtel de Châtillon de Villemorand (autrement de Busson de l'Age), sis Ville Haute : Façade ouest sur cour, vue générale
© Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image