Maison à lucarne de type compagnonnique

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Titre courant

Maison à lucarne de type compagnonnique

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Indre (36) ; Châteauroux ; 50, 52, 54, 56, 58 rue de la Gare

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Centre

Adresse de l'édifice

Gare (rue de la) 50, 52, 54, 56, 58

Références cadastrales

1997 BN 193, 1007, 1008

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Auteur de l'édifice

Moreau Hippolyte (charpentier)

Description historique

Le quartier de la gare, au sud de la ville, constitue par sa structure, son aménagement, son architecture, un témoignage du développement commercial, industriel et démographique de Châteauroux dans la seconde moitié du 19e siècle. Trois maisons situées actuellement 12, 50 à 58 et 72, rue de la Gare, artère ouverte à partir de 1873, présentent des toits ornés de lucarnes complexes exécutées à la fin de sa vie par le Compagnon Passant Charpentier du Devoir Bon Drille du Tour de France Hippolyte Moreau, dit Berry-la-Conscience, entrepreneur de charpenterie à Châteauroux (1822-1900). Associé à son gendre, Armand Viraud, entrepreneur de travaux publics, il avait travaillé sur les grands chantiers ouverts à Châteauroux dans les dernières décennies du 19e siècle. Les ouvrages qu'Hippolyte Moreau installa en guise d'enseigne sur les maisons familiales de la rue de la Gare, traduisent toutes les fantaisies et difficultés de son métier, et condensent, comme une sorte de testament, toute sa science du trait, c'est-à-dire du tracé des volumes en pénétration, apprise sur le Tour de France. L'immeuble du 50, rue de la Gare, s'élève sur trois niveaux, au dessus d'un sous-sol. Sa très longue façade qui se développe en bordure de rue est régulièrement percée par une série de croisées rectangulaires disposées de part et d'autre du corps de passage central. L'intérêt de cet immeuble réside dans les ouvrages de charpente qui ornent son toit. La lucarne du n°50 est une capucine biaise à deux berceaux circulaires reliés par une traverse droite. Elle est coiffée par trois combles pyramidaux raccordés, surmontés d'un épi. Le toit brisé en pavillon qui couvre le passage d'entrée porte une grande lucarne de forme très particulière que l'on peut assimiler à une double capucine. Dans les voussures apparaissent les lettres symboliques du Compagnonnage du Devoir : U.V.G.T. (Union, Vertu, Géométrie, Travail). Le grand comble de la lucarne est couvert d'un toit en forme de pyramide aux arêtiers incurvés (de type pagode) , polygonal au faîte. Au dessus d'un couronnement polygonal en bois, orné de frontons triangulaires, s'élève une petite flèche torse à base circulaire et à dévers à droite. Elle est recouverte de zinc imitant des ardoises. Sur chacun des trois côtés de ce grand comble se raccorde un comble pyramidal plus petit, aux arêtiers courbes. Aux angles, deux combles coniques vers l'extérieur, à versant droit vers l'intérieur, sont assemblés avec les pyramides latérales. Le décor coloré est obtenu par la combinaison d'ardoises polychromes (ou de feuilles de zinc les imitant) taillées de différentes façons. Les bavettes et les épis de faîtage contribuent à l'esthétique du comble.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1999/09/08 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et toitures (cad. BN 1007, 1008, 193) : classement par arrêté du 8 septembre 1999

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Typologie de la zone de protection

Abords d'un monument historique

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscription 29 07 1997 (façades et toitures) (arrêté) annulée.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1997

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/3
Maison à lucarne de type compagnonnique : Façade sur rue, vue générale
Maison à lucarne de type compagnonnique : Façade sur rue, vue générale
© Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image