Manoir de Kerscao

Désignation

Dénomination de l'édifice

Manoir

Titre courant

Manoir de Kerscao

Localisation

Localisation

Bretagne ; Finistère (29) ; Locmaria-Plouzané

Lieu-dit

Kerscao

Références cadastrales

B 154, 156, 165 à 168, 171, 907 à 912

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 16e siècle, 4e quart 16e siècle, 1er quart 17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

18e siècle, 19e siècle, 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1977

Description historique

En ruine dès 1468, le logis de Kerscao a été reconstruit pour la famille de Kerguiziau de Kerscao en deux campagnes, la première vers 1520-1530 (cuisine, tour d'escalier, pavillon nord-est) , la seconde vers 1590-1600, qui correspond à un agrandissement vers l'est, par Claude de Kerguiziau. L'architecture de Kerscao est remarquable pour plusieurs éléments : la qualité de mise en oeuvre des matériaux (polychromie) , la perfection du système défensif (bouches à feu) , le carrelage de terre cuite vernissée, la mise en oeuvre de l'escalier. Le manoir a été modifié pendant son utilisation comme ferme, mais il est en cours de restauration depuis 1977. Il possède une double enceinte. La plus grande enclôt l'espace des anciens jardins, soit environ deux hectares, et a conservé la quasi-totalité du linéaire de ses murs ; elle comprend le logis, à l'angle sud-est, une tour en ruines à l'angle nord-est, la chapelle au sud (1590) et le colombier. La petite enceinte correspond à la cour, fermée au nord par le logis, à l'est et à l'ouest par des communs et au sud par un mur percé d'un portail double. Une tour carrée occupe l'angle sud-ouest de la cour, qui comprend également un puits.

Description

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

1998/02/04 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Logis, chapelle et colombier en totalité, façades et toitures des communs, puits, murs de la cour et murs de clôture des jardins (cad. B 154, 156, 165 à 168, 171, 907 à 912) : inscription par arrêté du 4 février 1998

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1998

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection