Hôtel de Salvat-Duhalde

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Titre courant

Hôtel de Salvat-Duhalde

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire 28 Dreux

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Centre

Adresse de l'édifice

Parisis (rue) 49

Références cadastrales

AB 133

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1757

Description historique

La maison située 49, rue Parisis, la rue principale de la ville de Dreux au 18e siècle, sur la route conduisant de Paris en Bretagne, fut rebâtie en 1757 pour Salvat Duhalde, qui venait de quitter l'office de concierge du château de Crécy appartenant à la marquise de Pompadour, pour occuper celui de fourrier des écuries de Madame la Dauphine. Suivant un plan fréquent au 18e siècle, cet hôtel se compose d'un bâtiment à un corps principal donnant sur rue, semi-double en profondeur, et de deux ailes étroites, en retour d'équerre, bordant une cour intérieure. Deux bâtiments de dépendances furent ajoutés au 19e siècle, à l'extrémité des ailes et dans le même alignement. Un jardin constitué de rocailles artificielles et arrosé par l'eau puisée dans le ruisseau la Commune grâce à un curieux dispositif, fut créé au 19e siècle, à l'arrière de la parcelle, après l'acquisition du terrain lors de la vente des biens nationaux. L'harmonie des façades de l'immeuble naît de la simplicité de la composition, de la régularité de la distribution des baies, et du décor. Celui-ci se réduit au jeu de la brique qui souligne les lignes de structure et les ouvertures, opposée à l'enduit clair et à la pierre des clefs et des impostes. Les balcons dont les garde-corps adoptent les lignes souples du style rocaille, introduisent rythme et légèreté. Cette maison présente l'intérêt d'avoir conservé une distribution et des éléments de décoration intérieure, caractéristiques des hôtels provinciaux de l'époque Louis XV. Les pièces de société, desservies par un dégagement et un vestibule dans lequel est placé l'escalier, s'alignent sur la rue, de part et d'autre du passage d'entrée, les chambres se développent au-dessus. Dans les ailes sont logés la cuisine et l'office, une remise, une écurie et des appartements secondaires à l'étage. Les décors intérieurs sont conservés dans leur configuration d'origine.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

2001/09/11 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le corps de logis sur rue et les ailes sur cour, en totalité ; les façades et les toitures des deux bâtiments de dépendances bordant la cour ; la cour avec le puits ; le muret portant une grille et séparant la cour du jardin (cad. AB 133) : inscription par arrêté du 11 septembre 2001

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Communs,logis,cour,mur de clôture,puits,clôture

Typologie de la zone de protection

Abords d'un monument historique ; site inscrit

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2001

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection