POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Feu, également nommé phare, de Quillebeuf

Désignation

Dénomination de l'édifice

Phare

Titre courant

Feu, également nommé phare, de Quillebeuf

Localisation

Localisation

Normandie ; Eure (27) ; Quillebeuf-sur-Seine

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Haute-Normandie

Références cadastrales

A 01

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1862 ; 1905

Description historique

La construction du phare de Quillebeuf, achevée en 1862 sur la base des plans établis par l'architecte Léonce Reynaud, est décidée par le ministère des Travaux Publics afin de remplacer l'ancien feu déjà présent en 1817. La tour, en pierre de taille et haute de 14 mètres, présente une forme circulaire et légèrement tronconique. Un escalier à vis mène à la lanterne constituée d'un bâti métallique octogonal et d'un vitrage destiné à protéger l'optique en verre taillé sur éléments de laiton. Une porte basse s'ouvre sur le balcon de veille à garde-corps en fonte. Le phare de Quillebeuf se présente aujourd'hui tel qu'il était en 1905, fait exceptionnel pour un édifice de ce type encore en activité. Il témoigne de l'histoire de la navigation sur la Seine , renforcé en cela par les ex-votos marins préservés dans l'église.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2010/11/24 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le feu (cad. A 01) : inscription par arrêté du 24 novembre 2010

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'un établissement public de l'Etat

Affectataire de l'édifice

Ministère chargé de l'équipement

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2010

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/5