Phare de Fatouville

Désignation

Dénomination de l'édifice

Phare

Titre courant

Phare de Fatouville

Localisation

Localisation

Normandie ; Eure (27) ; Fatouville-Grestain

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Haute-Normandie

Références cadastrales

AE 24 à 26

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1849

Auteur de l'édifice

Reynaud Léonce (architecte)

Description historique

L'activation d'un réseau de feux sur la Basse-Seine est à l'origine de l'édification du phare de Fatouville en 1849-1850 par le plus prestigieux architecte de phares du 19ème siècle, Léonce Reynaud. La tour mesure 33 mètres de haut et son feu porte à plus de 40 kilomètres. Le changement du cours du fleuve intervenu après des travaux d'endiguement, entraine l'arrêt de son activité en 1907 et sa vente en 1923. Le phare est doté d'une avant-cour plantée d'arbres de collection (cèdre, araucaria) ainsi que d'un enclos carré clôt par une grille ornée d'un décor à la symbolique des phares et balises. La tour tronconique est construite au centre, selon un plan octogonal, en granite et pierre de taille. Elle s'intègre dans un bâtiment d'habitation en U composé d'un corps central flanqué d'ailes en retour. Le sol du rez-de-chaussée de la tour est en marbre décoré et un escalier en pierre mène à la salle de veille puis à la salle de service de la lanterne surmontée d'un vitrage. Le logis d'habitation comporte des pièces de service ainsi que des appartements. Des communs ont été édifiés, en 1849-1850, dans l'enclos aménagé en verger et jardin. Le phare de Fatouville est considéré comme l'une des oeuvres les plus réussies de Léonce Reynaud. L'attention portée au décor ainsi que le traitement architectural (avant-cour et communs) confère à l'ensemble l'aspect d'un château.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Classé MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2011/09/13 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le phare en totalité, avec tous les terrains et constructions en dépendant, à savoir toutes les parties bâties et non bâties, y compris les fossés et murs de clôture (cad. AE 24 à 26) : classement par arrêté du 13 septembre 2011

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscription 14 09 2010 (phare en totalité : tour, logis des gardiens, dépendances, assiette foncière, clôture, plantations et aménagements paysagers) (arrêté) annulée.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2010

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection