Manufacture de tapisserie Braquenié

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine textile

Titre courant

Manufacture de tapisserie Braquenié

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Creuse (23) ; Aubusson ; 8 avenue de la République

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Limousin

Adresse de l'édifice

République (avenue de la) 8

Références cadastrales

AH 359

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

La Beauze

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1860

Description historique

La manufacture est née de l'association, en 1842, de la famille Demy-Doineau avec Alexandre Braquenié, industriel belge originaire de Tournai. En 1858, ce dernier reprend l'affaire, secondé par son frère Henri-Charles. La manufacture est bâtie entre 1860 et 1862 sur un terrain acheté par les frères. Son aspect actuel résulte d'un incendie en 1926 qui occasionna la reconstruction complète des ateliers de tissage situés en fond de cour, dont seul le rez-de-chaussée fut préservé. Ces ateliers s'élevaient à l'origine sur quatre niveaux dont un étage de comble sous un toit à pente brisée percé de lucarnes à chevalet, avec frontons et jouées en bois. L'incendie de 1926 et la crise de 1929 portent un coup fatal à la production qui aura du mal à survivre après la Seconde guerre mondiale. L'activité cesse en 1992 et les bâtiments sont repris par la commune pour y établir un pôle Enfance. Sont alors détruits le logement du concierge, l'aile perpendiculaire à la rue et le hangar adjacent. Le site est aujourd'hui constitué de quatre bâtiments regroupés autour d'une cour centrale. A front de rue se trouvent deux maisons contiguës qui accueillaient les bureaux administratifs. Elles présentent chacune un plan rectangulaire régulier. La première se développe sur cinq travées couronnées par un fronton triangulaire percé d'un oeil de boeuf. La seconde se développe sur trois travées, percées de baies à linteaux et piédroits en brique. Son rez-de-chaussée est couvert par une porte cochère cintrée. En fond de cour, parallèle à l'avenue, s'élève le bâtiment des ateliers de tissage, comportant deux étages carrés sous un toit à longs pans. Le traitement de son rez-de-chaussée contraste avec celui de ses deux niveaux supérieurs, reconstruits en brique après l'incendie. Un escalier tournant à retours, avec jour, en maçonnerie, y dessert les étages qui ont conservé leurs aménagements intérieurs et une partie de leur mobilier d'origine. Au rez-de-chaussée se trouvent les ateliers de confection des tapis dits de La Savonnerie. Le premier niveau accueille les ateliers de tissage en basse lisse. Le second étage renferme un magasin des laines et l'atelier des peintres cartonniers. L'ensemble du bâtiment se caractérise par une architecture sobre et fonctionnelle, conçue pour faire pénétrer largement la lumière dans les espaces de travail. Le long de la Beauze, à l'arrière des ateliers de tissage, se trouvent deux édifices partiellement ruinés : la teinturerie et la chaufferie.

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2013/02/12 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le bâtiment des ateliers de tissage de la manufacture, en totalité, et les métiers à tisser de haute lisse conservés au rez-de-chaussée dans les ateliers de confection des tapis dits de La Savonnerie, les métiers à tisser de basse lisse et le présentoir à bobines conservés dans l'atelier du premier étage, les présentoirs à bobines et casiers contenant les écheveaux de laine du magasin des laines situé au second étage (cad. AH 359) : inscription par arrêté du 12 février 2013

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Tissage,métier à tisser

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2013

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection