Hôtel de Saint-Seine

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Titre courant

Hôtel de Saint-Seine

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Dijon ; 29 rue Verrerie

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Adresse de l'édifice

Verrerie (rue) 29

Références cadastrales

BO 446

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 17e siècle, 1ère moitié 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1664

Description historique

L'hôtel est construit vers 1420 par la famille de Mailly, dont un membre était chambellan des ducs de Bourgogne Philippe le Hardi et Jean sans Peur. L'édifice est reconstruit à partir de 1644 sur les bâtiments du 15e siècle. Cet ensemble comprend un corps de logis principal, de plan en L, abritant, dans le corps sur rue, un escalier à trois volées droites, sur voûtes porteuses en demi-berceau rampant et trompes, bordé par une rampe en fer forgé de 1664. Les murs de la cage d'escalier ont été ornés de quatre bustes posés sur des consoles. La cage d'escalier est couverte par un plafond limité par une corniche moulurée, un entablement à modillons et métopes à décor héraldique. Le centre du plafond donne sur un lanterneau ovale. L'aile droite abrite un second escalier, construit en 1844, et divers bâtiments répartis autour d'une cour et d'un jardin. Le rez-de-chaussée de l'aile droite est composé d'un vestibule décoré en style néo-Renaissance donnant accès à l'escalier et à une antichambre, décorée en style néo-Renaissance au début du 19e siècle. Celle-ci abrite une cheminée monumentale au manteau orné d'un bas-relief et de statues en stuc, attribués au sculpteur Jean Dubois, un salon aménagé à la fin du 18e siècle du sculpteur Jérôme Marlet, une chambre avec parquet en marqueterie de style Charles X. le premier étage comprend un vestibule suivi d'un salon-bibliothèque à décor de style Restauration.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, décor stuqué, ferronnerie

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

2011/06/29 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

L'escalier de 1664, la rampe et le décor de la cage, y compris les quatre bustes et leurs consoles ; le décor des pièces suivantes, situées au rez-de-chaussée du corps de logis : l'antichambre néo-Renaissance et la cheminée monumentale de la seconde moitié du 17e siècle et son décor sculpté, le décor du salon qui lui fait suite, la chambre avec son parquet en marqueterie de style Charles X ; le vestibule, l'escalier monumental de 1844-1848 et le décor de la cage, y compris les sculptures placées sur le mur du palier du premier étage, par François Jouffroy (cad. BO 446, lots 13, 14, 15) : inscription par arrêté du 29 juin 2011

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Escalier,décor intérieur,cheminée,vestibule

Typologie de la zone de protection

Secteur sauvegardé

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Précisions sur le statut juridique du propriétaire

Copropriété

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2011

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/3
Lucarnes sur cour
Lucarnes sur cour
Ministère de la culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image