Hôtel de Jumilhac

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Titre courant

Hôtel de Jumilhac

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Corrèze (19) ; Brive-la-Gaillarde ; rue Majour ; rue Maillard

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Limousin

Adresse de l'édifice

Majour (rue) ; Maillard (rue)

Références cadastrales

BL 357

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 17e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1664

Description historique

Cet hôtel fait partie du corpus des dix-huit hôtels urbains identifiés en tant que tels dans la partie intra-muros de la ville. Il est construit en 1664, selon Louis de Nussac, par un sieur Bachellerie de Neuvillars, riche marchand et consul de Brive-La-Gaillarde. L'hôtel est dit de Jumilhac à la suite du mariage en 1691, de Guillemette de Bachellerie, fille du consul, avec Jean-Baptiste Chapelle de Jumilhac, comte de Saint-Jean-Ligoure, lieutenant au Présidial de Limoges. Les anciens communs, empiétant sur le tracé de la future rue Carnot, ont été détruits pour permettre la réalisation des travaux d'urbanisme, au cours des 19e et 20e siècles à Brive-La-Gaillarde, et remplacés en 1894 par un immeuble occupant l'angle de la rue Carnot et de la rue Maillard. Depuis, il a été altéré. Il conserve cependant une remarquable élévation classique sur rue. Par ailleurs, le type d'escalier conservé dans l'hôtel de Jumilhac, construit sur d'amples proportions, apparaît comme très représentatif des escaliers élevés au 17e siècle dans les demeures nobles ou notables, également dans des édifices religieux, en ville et à sa périphérie, où il remplace la vis médiévale. A ce jour, seulement trois exemplaires du 17e siècle subsistent dans la ville.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Menuiserie

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

2004/05/06 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

L'escalier ; les toitures et façades sur rue et cour ; le sol de la parcelle BL 357 : inscription par arrêté du 6 mai 2004

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Escalier,élévation

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2004

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection