Château dénommé Châteaufer

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château dénommé Châteaufer

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire 18 Bruère-Allichamps

Précision sur la localisation

Autrefois sur commune de : Allichamps. Anciennement région de : Centre

Lieu-dit

Châteaufer

Références cadastrales

1996 ZC 18, 2003 ZC 43, 45, 46

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 17e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1666

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Lefer Charles (habitant célèbre)

Description historique

Le château du Breuil fut construit entre 1666 et 1670 sur le territoire de l'ancienne paroisse d'Allichamps, aujourd'hui Bruères-Allichamps, à la limite du Berry et du Bourbonnais, pour Charles Le Fer, receveur général des Finances à Bourges, qui lui laissa son nom, Chateaufer. Le nouveau château s'élève à l'emplacement de l'hôtel seigneurial du Breuil, ancien fief relevant de Bruère attesté dès le 14e siècle. L'étude réalisée en 1985 par l'Inventaire général a montré qu'après une période d'intense activité architecturale à la fin du Moyen Age, Châteaufer est le seul édifice construit a novo au 17e siècle dans le canton de Saint-Amand-Montrond. Le plan-masse est révélateur de la fonction même de cette nouvelle demeure et reflète les traits dominants des conceptions architecturales du temps, bien que l'édifice soit relativement modeste. Simple en profondeur, encadré d'ailes perpendiculaires, dont l'une abrite l'escalier en pierre rampe sur rampe, le corps de logis comprend un rez-de-chaussée peu développé, un étage noble et des combles couverts de tuiles plates. Aucune rupture dans la ligne de faîte des toitures ne vient modifier l'horizontalité de l'ensemble. Le décor est simple et les seuls éléments sculptés sont réservés aux encadrements des portes et des lucarnes de la façade antérieure. Les bâtiments agricoles intégrés à la composition d'ensemble soulignent le parti de plan symétrique. Cette demeure sobre et équilibrée présente encore beaucoup d'authenticité et le grand avantage d'avoir conservé des décors peints sur les murs datant de la construction qui est parfaitement datée.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture, sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH partiellement

Date et niveau de protection de l'édifice

2002/09/12 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le corps de logis en totalité ; la chapelle située à l'extrémité sud du bâtiment de communs est, en totalité ; les façades et les toitures des deux bâtiments de communs situés dans l'avant-cour, à l'exception de la chapelle inscrite en totalité ; le portail d'entrée et le mur de clôture de l'avant-cour ; les fossés ; le sol des parcelles ZC 45, 46 et 43, correspondant à l'avant-cour, à la cour et au jardin (cad. ZC 45, 46, 43, lieudit Châteaufer ) : inscription par arrêté du 12 septembre 2002

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Logis,chapelle,communs,portail,mur de clôture,fossé,jardin,cour,élévation,décor intérieur

Intérêt de l'édifice

Maison d'homme célèbre

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Conditions d'ouverture au public

Fermé au public

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2002

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection