POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Église Notre-Dame du Parc

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Église Notre-Dame du Parc

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Charente-Maritime (17) ; Royan ; Place du Père Laurent

Adresse de l'édifice

Père-Laurent (place-du)

Références cadastrales

2023 AO 392

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 20e siècle

Description historique

Pour répondre au souhait des habitants du quartier résidentiel du Parc, développé le long de la Grande Conche, l'église Notre-Dame du Parc a été construite dans les années 1950 par les architectes Baraton, Bauhain et Hébrard. Largement inspirée des principes de l'architecture moderne, en particulier des bâtiments de l'architecte brésilien Oscar Niemeyer (Saint-François d'Assise de Belo Horizonte), l'édifice reste toutefois traditionnel dans l'appréhension de son aspect extérieur (façade harmonique), de l'espace intérieur du bâtiment (nef unique scandée par 6 arcs paraboliques sans poteaux porteurs, chapelles latérales), et de sa décoration (utilisation de vitraux et de plaques de faïence). Les matériaux utilisés reprennent ce mélange de tradition et de modernité alliant le béton, qui a servi à l'élaboration des arches paraboliques, et la pierre de taille, qui a servi au socle de l'édifice et à la construction du clocher campanile. Le plan simple de l'édifice correspond au programme initial, et l'ouverture ménagée dans le chœur pour accroître les capacités d'accueil en période estivale est une solution ingénieuse pour répondre aux besoins de ce type d'édifice située dans une ville balnéaire. La décoration est élaborée et utilise différents matériaux comme le vitrail ou la faïence de Gien dans le tympan extérieur. Les parements des murs extérieurs eux-mêmes présentent une texture intéressante, ornée de lignes sinueuses en forme de vague qui génèrent de subtils effets de lumières. Pour la réalisation du programme décoratif les architectes ont su s'allier l'aide de nombreux artistes proches de l'école d'art sacré de Maurice Denis : les peintres Maurice Rocher et André Trébuchet, ainsi que le maître verrier, Jean Barillet. Cet édifice est d'autant plus intéressant qu'il est une concrétisation du projet que les architectes avaient imaginé pour l'église Notre-Dame de Royan et fait ainsi écho à ce monument phare de la construction de Royan, rendant sa protection et sa conservation judicieuse. Largement inspiré de l'église Saint-François d'Assise d'Oscar Niemeyer, il a vraisemblablement inspiré l'architecte du temple de Saint-Georges de Didonne.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2023/01/03 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

L’église Notre-Dame du Parc, en totalité, sur la parcelle n° 392, figurant au cadastre de la commune, section AO, comme il est indiqué sur le plan joint à l’arrêté : inscription par arrêté du 3 janvier 2023

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d’une association

Références documentaires

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/16