Batterie Muschel

Désignation

Dénomination de l'édifice

Batterie d'artillerie

Titre courant

Batterie Muschel

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Charente-Maritime (17) ; La Tremblade

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Poitou-Charentes

Lieu-dit

Canton du Pavillon Est

Références cadastrales

D 148 ; BX 64 à 68

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1944

Description historique

En pleine forêt de la Coubre, les ingénieurs de l'organisation Todt entreprennent en 1944 la construction de la future batterie Gironde, également dénommée batterie Muschel. Cette position devait comprendre quatre emplacements pour pièces de marines de 240 mm C/02 06 (f) montées sur abris/soutes de type Schwer 542. Toutefois, lors de la formation de la poche, cette batterie ne pouvait disposer que de deux emplacements bétonnés, non achevés, avec leurs pièces respectives de 240 mm, sous masque cuirassé. Un effectif de 80 hommes était affecté à cette position, sous les ordres de l'Oberleutnant Schneider.

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2002/07/24 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

La batterie avec tous ses ouvrages (cad. D 148 ; BX 64 à 68) : inscription par arrêté du 24 juillet 2002

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

Vestiges de guerre

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Affectataire de l'édifice

Ministère chargé de l'agriculture

Précisions concernant l'affectataire de l'édifice

Affecté à la DRAF (direction régionale de l'agriculture et de la forêt)

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

2002

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH ; label XXe

Typologie du dossier

Dossier de protection