Logis de Nanteuil

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Titre courant

Logis de Nanteuil

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Charente (16) ; Sers

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Poitou-Charentes

Références cadastrales

A 132, 843

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

14e siècle, 1er quart 17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

19e siècle

Description historique

Le fief de Nanteuil relevait de l'évêché d'Angoulême. Quelques éléments attestent les origines médiévales du château (salle basse voûtée, ouvertures en arc brisé de l'élévation nord...). Le premier édifice, dont l'origine pourrait remonter au 14e siècle, occupait la partie ouest, correspondant à la salle voûtée. Son agrandissement vers l'est pourrait dater de la fin du 16e ou du début du 17e siècle (édification du crénelage fantaisie sur le logis pour dissimuler les deux toitures). L'entrée de la propriété est inscrite dans un mur d'enceinte reconstitué au 19e siècle, cantonné de deux tours rondes et basses et couronnées d'un parapet crénelé sur consoles de mâchicoulis. Un bâtiment aujourd'hui disparu, s'adossait à la tour sud et aurait abrité une chapelle. A l'angle nord-est de la courtine est adossé un bâtiment à usage de communs. Sa façade sud possède les restes d'un remplage de fenêtre gothique qui pourrait provenir de l'ancienne chapelle. La cour intérieure est ornée d'un bassin circulaire en pierre. Au sud se dresse une fuie cylindrique. Au fond de la cour, le logis est un bâtiment rectangulaire, cantonné au nord-ouest d'une tour rectangulaire et, au sud-ouest, d'une tour plus petite. Il longe à l'ouest une terrasse entourée d'un petit mur dans lequel s'inscrit la base d'une tour ronde. L'ensemble, hormis la tour nord-ouest, est couronné d'un crénelage à merlons carrés, ajouté au 16e-17e siècle. L'élévation orientale est percée de fenêtres à meneaux résultant de l'importante campagne de travaux menée au 19e siècle. L'élévation sud est cantonnée, à l'angle ouest, d'une tour rectangulaire interrompue aux deux-tiers de la courtine et terminée par un toit pyramidal formant glacis. Son angle oriental est formé d'une fausse bretèche sur consoles à mâchicoulis et d'une gargouille. L'élévation occidentale présente un escalier à deux volées droites convergentes qui accède à la porte d'entrée. Une tour rectangulaire très saillante la cantonne dans son angle nord-ouest. Sa face sud est ornée d'une rangée de mâchicoulis à linteau trilobé, surmontée d'une corniche et du parapet crénelé. Sa face nord est décorée, en partie haute, de trilobes et de trois têtes sculptées. L'intérieur du logis a été réaménagé au 19e siècle.

Description

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Protection

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

1997/04/14 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Logis, y compris la salle voûtée intérieure sise au sous-sol de la partie occidentale de ce logis (cad. A 843) et la fuie au sud du château (cad. A 132) : inscription par arrêté du 14 avril 1997

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Précisions sur les éléments protégés

Logis,salle,colombier

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1997

Cadre de l'étude

Recensement immeubles MH

Typologie du dossier

Dossier de protection